“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ils marchent pour Flavien et contre le cancer !

Mis à jour le 16/02/2019 à 10:08 Publié le 16/02/2019 à 10:08
Le prince Albert II aux côtés de tous les marcheurs de la Fondation Flavien.

Le prince Albert II aux côtés de tous les marcheurs de la Fondation Flavien. Jean-François Ottonello

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Ils marchent pour Flavien et contre le cancer !

Hier, ils étaient des dizaines à partir de la place du Palais pour rallier la place d’Armes par la Rampe Major. Objectif : mettre le projecteur sur les cancers pédiatriques et les moyens de le combattre

Dress code : orange. Comme la couleur préférée de Flavien, emporté le 7 mars 2014 par un cancer du cerveau métastasé à l’âge de 8 ans. Hier soir sur la place du Palais, à l’occasion de la journée internationale des cancers pédiatriques, beaucoup avaient joué le jeu. Écharpes, vestes et même pantalons de cette couleur-là. La demeure princière, à l’instar du Conseil national et du Casino, avait, elle aussi, changé de ton pour les besoins de cette journée et de cette marche symbolique.

Denis Maccario, papa de Flavien et président de la fondation éponyme, distribue un à un les ballons et les torches lumineuses. « Cette marche, c’est pour montrer notre soutien indéfectible aux enfants malades et disparus, dont Flavien, mais aussi pour promouvoir la recherche qui se fait au Centre scientifique de Monaco », explique Benjamin Dumont, vice-président du Tsunami Flavien.

« Ils aident réellement »

Chaque année, l’armée orange soulève des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros pour toujours plus se battre contre ce foutu cancer. Parfois, malheureusement, les dons servent à financer des frais d’obsèques pour des bouts de chou partis trop tôt rejoindre les étoiles.

Après une photo de famille aux côtés du prince Albert II, les marcheurs au grand cœur ont emprunté la Rampe Major pour rallier la place d’Armes. Dans la foule, des bénévoles, des personnalités politiques locales (1), l’association Les Enfants de Papa Grenouille et des anonymes. Qui, par leur simple présence physique, réchauffent le cœur des parents meurtris par la maladie. « Qu’est-ce qui est plus important que la santé de nos enfants ? » questionne Francine pour justifier sa présence. Nathalie renchérit : « La Fondation Flavien n’est pas là juste pour parler. Tous ces bénévoles aident réellement. Et, dans le futur, il y a des choses de bien qui se profilent. Quand on a des enfants, on ne peut que se sentir concernés. » Avec Trott’n’Roll, l’Apéro Concert et le Concert Pouce la Vie, la Fondation Flavien n’entend pas stopper son engagement de sitôt. Comme elle le clamait à sa naissance, le Tsunami est (toujours !) en marche.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.