Rubriques




Se connecter à

Il y a 10 ans, le prince Albert II s'unissait religieusement à Charlene Wittstock à Monaco

Le souverain et la princesse Charlène célèbrent la première décennie de leur union qui, il y a dix ans, réunissait personnalités, people, chefs d’État et têtes couronnées sur le Rocher.

Cédric Verany Publié le 02/07/2021 à 10:10, mis à jour le 02/07/2021 à 10:22
photos
17 h 31, ce 2 juillet 2011 : le prince Albert II et la princesse Charlène sont unis par Monseigneur Barsi, entourés par leurs familles et un aréopage de personnalités dont le roi des Belges et Nicolas Sarkozy, le président français de l’époque. Photo archives Nice-matin et Palais princier

Comme chaque événement marquant de l’histoire d’un pays, ses habitants se souviennent où ils étaient à ce moment précis. Le 2 juillet 2011 compte, évidemment, parmi ses journées particulières et tous les Monégasques ont un souvenir personnel du jour du mariage religieux du prince Albert II et de la princesse Charlène.

à lire aussi

Après les agapes populaires de la veille pour célébrer l’union civile, c’est une journée plus solennelle qui s’ouvre ce 2 juillet. Il y a dix ans jour pour jour. Acmé d’une semaine où les festivités se sont enchaînées, empoisonnées par une folle rumeur ajoutant de la tension à la tension connue des préparatifs d’un mariage.

Au moment de s’avancer sur le tapis rouge, long de 103 mètres, peu après 16 heures fendant la place du Palais, la princesse Charlène sait qu’elle a rendez-vous avec son destin. Sa robe signée par Giorgio Armani, brodée de 40.000 cristaux, en éblouit plus d’un.

 
La cour d’honneur, exceptionnellement transformée en cathédrale à ciel ouvert pour accueillir 500 invités, le clergé monégasque, les artistes et musiciens officiant pour la cérémonie. Photo archives Nice-matin et Palais princier.

Une cathédrale à ciel ouvert

Le couple princier avait fait le choix de s’unir dans la cour d’honneur du Palais princier, devenue une cathédrale à ciel ouvert pour leurs 500 invités triés sur le volet : chefs d’États, têtes couronnées, stars, personnalités.

Le président Sarkozy est assis aux côtés du roi des Belges. Non loin de la famille royale de Suède ou de Bernadette Chirac. À quelques chaises de Karl Lagerfeld, Roger Moore ou Naomi Campbell. Un vrai rendez-vous glamour et mondain.

Complicité familiale entre les princesses Caroline et Stéphanie qui saluent leur frère au terme de la cérémonie religieuse. Photo archives Nice-matin et Palais princier.
De la place du Palais au parvis de l’église Sainte Dévote, partout où le couple passe ce 2 juillet, il est ovationné. Photo archives Nice-matin et Palais princier.

Depuis la place du Palais, 3.000 convives suivent aussi la cérémonie sur écran géant. Guettant les consentements des mariés et recevant l’éblouissant Ave Maria interprété par Andrea Bocelli.

L’émotion à Sainte Dévote

À la séquence solennelle sur le Rocher, succède un moment plus doux pour le couple princier qui se rend à Saint Dévote après avoir traversé la Principauté dans une voiture cabriolet.

 
La princesse emportée par l’émotion au moment de déposer son bouquet à l’autel de Sainte Dévote. Un moment poignant… Photo archives Nice-matin et Palais princier.
De la place du Palais au parvis de l’église Sainte Dévote, partout où le couple passe ce 2 juillet, il est ovationné. Photo archives Nice-matin et Palais princier.

Dans l’intimité de la chapelle, la princesse laisse couler ses larmes. Un moment poignant que beaucoup retiendront comme la séquence la plus émouvante, au moment où la pression, finalement, retombe.

La fin de journée, en effet, était plus légère. Le couple princier attendant ses convives pour un dîner de gala, servi sur les terrasses du Casino, avec le chef Alain Ducasse comme chef d’orchestre du barbagiuan en amuse bouche au gâteau de mariage garni de groseilles et d’une mousse de vanille.

Et dégusté alors qu’un feu d’artifice embrasait le ciel du pays faisant tomber une pluie de roses rouges et blanches au son de l’Hymne à l’Amour. Forcément!

C’est sur les terrasses du Casino, que le couple princier a reçu dans la soirée ses invités pour un dîner face à la mer. Photo archives Nice-matin et Palais princier.
L’Opéra Garnier, voisin, avait été transformé en salle de bal. Photo archives Nice-matin et Palais princier.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.