“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Il vole 1 300 € de jetons au casino : un mois ferme

Mis à jour le 06/06/2016 à 15:48 Publié le 06/06/2016 à 15:48
Le joueur italien a tenté de se refaire par cette technique de manipulation qui consiste à escamoter des jetons avec une main paraissant vide.

Le joueur italien a tenté de se refaire par cette technique de manipulation qui consiste à escamoter des jetons avec une main paraissant vide. C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il vole 1 300 € de jetons au casino : un mois ferme

La vieille combine de l'empalmage ne fait plus recette.

La vieille combine de l'empalmage ne fait plus recette. Surtout au Casino de Monte-Carlo. Après avoir trop perdu au jeu, un commercial italien a tenté de se refaire par cette technique de manipulation qui consiste à escamoter des jetons avec une main paraissant vide. Mais les inspecteurs ont démasqué le voleur et évalué le préjudice à 1 300 €.

Angelo a comparu menotté selon la procédure de flagrant délit. Le tribunal correctionnel l'a condamné à un mois de prison ferme.

« Le démon du jeu »

Retour au dernier week-end. Le prévenu est passé à l'action une première fois pendant la période du Grand Prix de F1 où l'établissement connaît des pics de fréquentation. Apparemment, il pensait se protéger en se mêlant à la foule des joueurs. Mais des caméras de vidéosurveillance ont filmé la scène sur le tapis vert. En visionnant les images, la police des jeux s'est vite rendu compte de l'escroquerie.

« Vous revenez le lendemain, rapporte le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, et vous recommencez entre 2 h 16 et 2 h 30. Les surveillants vous identifient et vous interrogent. Vous reconnaissez les faits. Ils s'aperçoivent que vous utilisez une carte du casino falsifiée. Pourquoi ? »

L'arnaqueur transalpin, larmoyant, raconte sa déconvenue comme si on avait détruit ses illusions. « Je suis rentré avec une fausse carte car je suis malade du jeu et interdit de casino. Je l'ai achetée en Italie, il y a au moins deux ans. Et je suis déjà venue à Monaco avec cette même carte. » Le président s'enquiert de l'identité figurant sur ce document. Le prévenu l'ignore et ne comprend pas les raisons de sa comparution. Car il assure être venu seul avec 1 800 € en poche, dont la moitié de la somme a servi pour l'achat de jetons.

« Pourtant, note le magistrat, vous misez 20 € et vous subtilisez une plaque de 200 € glissée dans votre poche. En quelque sorte, ce n'est pas vous qui volez ! C'est votre main ! Où avez-vous appris la technique de l'empalmage ? »

« Cela s'apprend nulle part, répond le quinquagénaire. Quand le démon du jeu me ronge l'esprit, je fais tout ce qui me passe par la tête… »

Le procureur Alexia Brianti rappelle dans son réquisitoire que « le prévenu s'est déjà livré à ce genre d'agissements. Une ancienne condamnation en témoigne. Comme l'argent lui appartient et qu'il n'est pas issu de l'échange des jetons, un mois de prison ferme est nécessaire et adapté aux actes reprochés. »

En défense, Me Raphaëlle Svara plaidera le sursis pour son client. « La peine est trop sévère. Cet homme est suivi pour son addiction au jeu. Et il a des enfants qu'il doit aider… »

Le tribunal préférera suivre les réquisitions du ministère public.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.