“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il souhaite la Bonne année aux gendarmes avant d'être arrêté

Mis à jour le 05/01/2016 à 05:13 Publié le 05/01/2016 à 05:13
C'est dans ces sacs à roulettes que les gendarmes ont découvert le « butin » du migrant.	 (DR)

Il souhaite la Bonne année aux gendarmes avant d'être arrêté

Mohamed, un jeune Libyen dont l'identité est invérifiable, s'est montré particulièrement courtois avec la gendarmerie, la nuit de la Saint-Sylvestre à La Trinité, lors d'une opération de contrôle.

Mohamed, un jeune Libyen dont l'identité est invérifiable, s'est montré particulièrement courtois avec la gendarmerie, la nuit de la Saint-Sylvestre à La Trinité, lors d'une opération de contrôle. « Bonjour et bonne année », leur a-t-il lancé, alors qu'il tirait une valise à roulettes.

Son comportement fut beaucoup moins détendu quand les militaires lui ont demandé de montrer ses papiers et d'ouvrir sa valise.

Arrivé en France via la Tunisie et l'Italie il y a trois mois, le jeune clandestin aurait perdu ses papiers d'identité lors de son périple. Il serait âgé de 19 ans. Sa famille aurait été décimée en Libye.

Un double vol

À l'intérieur de la valise, les gendarmes découvrent des appareils photos, des téléphones, des bijoux, des consoles de jeux… dont le jeune homme a bien du mal à expliquer la provenance.

L'année 2016 a mal débuté pour lui avec un placement en garde à vue.

Quelques heures plus tard, deux victimes de cambriolage se sont présentées pour déposer plainte. Et l'une d'elle a pu récupérer la valise étiquetée à son nom.

Une partie du butin a été aussitôt restituée.

D'autres objets à la provenance douteuse ont été saisis dans l'appartement que le suspect squattait avenue de Sainte-Agathe, quartier de l'Ariane à Nice.

Le prévenu, n'a pu être jugé hier en comparution immédiate puisque les victimes n'ont pas été averties.

Les débats ont été repoussés au 3 février. En attendant, le jeune homme a été incarcéré.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct