“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il saccage une chambre d'hôtel et laisse une ardoise : 1 mois ferme

Mis à jour le 08/07/2017 à 05:17 Publié le 08/07/2017 à 05:17
« C'est lamentable, déplorable », a regretté le procureur Cyrielle Colle.

« C'est lamentable, déplorable », a regretté le procureur Cyrielle Colle. C. Dodergny

Il saccage une chambre d'hôtel et laisse une ardoise : 1 mois ferme

Consommer et partir sans payer… Si les restaurants sont les premières victimes, les hôtels de la Principauté n'y échappent pas non plus.

Consommer et partir sans payer… Si les restaurants sont les premières victimes, les hôtels de la Principauté n'y échappent pas non plus. Un résidant de Vitrolles a laissé une ardoise de 1 207,20 euros au Novotel Monte-Carlo. Ce petit malin d'une trentaine d'années avait réservé une chambre du 2 au 4 septembre 2016. Pour en régler le paiement, il avait fait un chèque du montant demandé. Le formulaire était mis à l'encaissement…

Mais la somme inscrite ne parviendra jamais sur les comptes de l'établissement : il y a eu une déclaration de perte ! Le concierge en fait part au client, très étonné par cette remarque. Il promet de se renseigner, presto, auprès de sa banque.

En fait, ce drôle d'individu avait bien préparé son coup pour esquiver l'addition. Sans attendre, le griveleur faisait ses valises en douce et quittait le palace avec son véhicule en forçant les barrières du parking. Le personnel, alerté par le désinvolte d'une telle attitude, se rendait aussitôt dans la chambre « libérée ». Surprise ! Quel carnage ! Traces de brûlure, salissures, jus de fruits renversés sur la télé, des morceaux de chicha un peu partout, les fenêtres forcées…

Un véritable capharnaüm, dont le préjudice total (dégâts + nuitées) avoisine les 2 700 euros. La direction portait plainte et le voyageur indélicat devait comparaître devant le tribunal correctionnel. Impossible de décrire le personnage : il ne s'est présenté à l'audience. Toutefois, s'il a fini par reconnaître les faits au cours de sa convocation à la Sûreté publique, l'individu a évoqué toutes sortes de raison pour justifier ses actes.

« Il s'esquive en brisant deux barrières ! »

Le président Florestan Bellinzona relate ses propos. « Entendu par les policiers, cet homme attendait l'envoi de la facture de l'hôtel à son domicile. Il s'engageait à tout payer. S'il avait fait opposition sur le chèque, il ne pensait pas que la banque, finalement, bloquerait l'intégralité du chéquier… » Dernières précisions : les casiers judiciaires de ce « professionnel itinérant » sont vierges. Mais il est connu très défavorablement par les services de police d'Aix. À ce jour, aucun règlement effectué.

Quel toupet pour le procureur Cyrielle Colle. « Monsieur s'esquive en brisant deux barrières ! Non content de ne pas payer, il a fortement dégradé la chambre ! C'est lamentable, déplorable ! Enfin, l'opposition sur un chèque entraîne l'intégralité du carnet : cette méthode est d'une pratique courante. Compte tenu de son comportement et de son absence à la barre, vous le condamnerez à un mois de prison ferme et obligation d'indemniser le palace pour le saccage. »

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public et allouera la somme de 2 142 euros au plaignant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct