“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il ramasse un portefeuille contenant 12.000 euros... sans penser commettre un vol

Mis à jour le 17/06/2017 à 21:09 Publié le 17/06/2017 à 21:00
Le prévenu a essayé de faire croire au tribunal qu'il avait cru ramassé le portefeuille de sa femme. En vain.	(DR)

Le prévenu a essayé de faire croire au tribunal qu'il avait cru ramassé le portefeuille de sa femme. En vain. (DR) Photo DR

Il ramasse un portefeuille contenant 12.000 euros... sans penser commettre un vol

Est-ce une enivrante sensation liée à une belle somme d'argent qui a fait perdre un instant la notion de la réalité à ce père de trois enfants?

Le 23 août dernier, un Israélien de 33 ans, vivant en Russie, a ramassé un portefeuille contenant 12.000 € dans un salon de l'hôtel Fairmont, sans penser qu'il commettait un vol.

Absent à la barre du tribunal correctionnel pour s'expliquer, mais représenté par son conseil, ce résident a donné une image bien affligeante de lui-même. Il a écopé d'une peine de quinze jours d'emprisonnement avec sursis.

Pour ne pas être taxé de voleur

Les faits? Dans l'après-midi, un client du palace se rend compte de la disparition de son précieux objet. Il en informe l'accueil et prévient les services de sécurité internes.

Grâce à la vidéosurveillance, on repère vite les images de la scène où un homme ramasse le portefeuille. L'article en cuir vient juste de tomber de la sacoche du plaignant. Repéré et identifié, le larron sera interpellé par les policiers dans la soirée.

À la Sûreté publique, il conteste la somme annoncée par le dénonciateur et il limite le montant à 7.500€. Pour éviter d'éventuelles complications, cet individu joue les grands seigneurs: il rajoutera le complément, soit 4.500 €, de sa poche.

Puis il invoque un prétexte spécieux: la confusion avec le portefeuille de son épouse. Comme elle marchait à ses côtés, quand il a aperçu l'objet en question, il a cru qu'il était tombé du sac de sa femme.

Au final, si ce personnage indélicat ne l'a pas ramené, c'est tout simplement d'avoir craint d'être taxé de voleur. Le président Florestan Bellinzona note au passage: «Pourtant, sur la vidéo, Monsieur est seul! Quand on retrouve les billets dans ses poches, c'est une précaution supplémentaire qu'il s'impose. Car il s'est déjà fait voler dans un hôtel et il préfère garder l'argent sur lui.»

Les disparités du prévenu ne tiennent pas la route pour le procureur Cyrielle Colle. «Cet homme est un voleur qui a peur d'être volé ? On marche sur la tête ! Il avait bien l'intention de conserver le portefeuille. On ne peut même pas parler de vol d'opportunité quand on gagne 15 000 € par mois. Ah ! Il est désolé ? Un avertissement avec une amende correspondant à son revenu mensuel lui apportera réflexion.»

"Un moment d'égarement

La défense écartera l'intention d'appropriation frauduleuse. «Mon client a une mauvaise vue et croit ramasser le portefeuille de son épouse. Il monte dans sa chambre et il s'aperçoit que c'est celui d'une autre personne. Il ne cherche pas à cacher l'objet du délit. Mais il doit partir rapidement à Cannes… À son retour, les policiers l'attendent! Il a eu très peu l'occasion de rendre ce bien. C'est un entrepreneur honorable qui a eu un moment d'égarement. Il a rajouté 4 500 € pour éviter toute histoire…»

Le tribunal préférera s'en tenir à une peine de prison avec sursis.

à partir de 1 €


La suite du direct