Il organise une distribution de 1.000 masques à destination des Mentonnais

Il fait partie de ceux qui se mobilisent pour les habitants de leur ville. Jérémy Cipro est le gérant de l’entreprise "Jérémy Stores Domotique", située en contrebas de la sortie de l’autoroute A8.

Marie Cardona Publié le 26/04/2020 à 21:30, mis à jour le 26/04/2020 à 20:28
Jérémy Cipro s’est procuré un stock de masques auprès d’un de ses fournisseurs italiens. Photo Cyril Dodergny

À partir de ce lundi 27 avril, le Mentonnais lance une opération de distribution de masques devant ses locaux.

En tout, ce sont 1.000 masques qui seront mis à disposition de sa clientèle et des personnes dans le besoin gratuitement.

Une opération rendue possible grâce au travail d’un de ses fournisseurs italiens, Tende da Sole Ramoino, basé à Pontedassio dans la province d’Imperia.

Masques aux normes produits en Italie

"Il s’agit d’un confectionneur de toiles. Comme en France, les commerces italiens se sont retrouvés dans l’obligation de fermer. Le gérant de ce fournisseur italien a eu l’idée de mettre à profit son matériel et ses couturières pour lancer une production de masques homologués", explique Jérémy Cipro.

 

Une partie de la production a été donnée à la commune de Pontedassio, l’autre approvisionne les pharmacies environnantes.

Cette initiative a fait l’objet de plusieurs reportages dans la presse italienne.

En tant que client, Jérémy Cipro a donc réussi à bénéficier de quelques masques. Un stock qu’il a acheté mais qu’il redistribuera gratuitement aux Mentonnais.

"L’idée, ce n’est pas de faire du profit mais avant tout de venir en aide aux gens qui en ont besoin", affirme-t-il.

La distribution aura lieu tous les matins de la semaine, de 9h à 12h, à partir de ce lundi, dans la limite de deux masques par personne.

 

Jérémy Stores Domotique, 115, route de Sospel à Menton. Infos sur la page Facebook @JeremyStoresDomotique

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.