“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Il faut acquérir une culture du numérique

Mis à jour le 08/05/2018 à 05:20 Publié le 08/05/2018 à 05:20
Me Alain Bensoussan est une pointure internationale en terme de droit des données,  un domaine qu'il pratique depuis des années.

Me Alain Bensoussan est une pointure internationale en terme de droit des données, un domaine qu'il pratique depuis des années. L.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il faut acquérir une culture du numérique

Me Alain Bensoussan est spécialiste en droit des technologies avancées. Il a donné hier des conférences au sujet du nouveau règlement européen de protection des données personnelles

Le 25 mai prochain, le traitement des données personnelles par les entreprises va changer. Les données personnelles, c'est tout ce qu'une entreprise peut récolter sur vous : nom, coordonnées, statut marital, orientation sexuelle, opinions politiques, religion, mais aussi les données biométriques (si vous utilisez un système à empreintes digitales, par exemple), les données de santé que votre laboratoire d'analyses préféré (une entreprise) ou votre clinique de prédilection (une autre entreprise) ont stockées dans leurs ordinateurs. Tout cela va profondément changer, et va demander à toutes les entreprises, petites et grosses, de s'adapter. Pour mieux comprendre la situation, nous avons interrogé une pointure mondiale qui s'est intéressée dès les années quatre-vingt au sujet de l'informatique et des libertés.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.