“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Il est attendu depuis 18 ans... le jeu vidéo Shenmue III va enfin sortir dans les bacs

Mis à jour le 14/11/2019 à 08:36 Publié le 14/11/2019 à 08:30
La quête du héros de la saga, Ryo Hazuki, se résume à une pensée : venger la mort de son père.	(Ys Net original Game/SEGA)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Il est attendu depuis 18 ans... le jeu vidéo Shenmue III va enfin sortir dans les bacs

L’un des jeux vidéo les plus attendus au monde, produit par la société monégasque Shibuya Productions, sortira le jour de la Fête nationale, après… dix-huit années d’attente pour les joueurs.

Dix-huit ans, c’est long. Trop long. Une éternité, même. Les puristes de jeu vidéo auront donc attendu une majorité civile pour que Ryo Hazuki, héros de la saga Shenmue, venge pour de bon son regretté paternel, éliminé froidement par son ennemi juré, Lan Di. En 2001, au terme du second opus sur Dreamcast, on quittait l’homme dans une grotte en proie à des phénomènes métaphysiques, cherchant à s’en extirper. Et puis rideau, plus rien. Nada. Une histoire mise en pause durant près de deux décennies. Après deux reports pour peaufiner le jeu - au grand dam de fans impatients et de la presse spécialisée - la date définitive de sortie de Shenmue III est toute proche. Ce sera le 19 novembre, jour de la Fête nationale en Principauté. Pas anodin quand on sait qu’on doit la renaissance de cette saga mythique à une société monégasque, Shibuya Productions, et à son fondateur, le passionné Cédric Biscay.

6,3 millions d’euros levés

Pour les néophytes de la console, parlons franchement : Shenmue III, c’est l’un des jeux vidéo les plus attendus au monde. On parle, au bas mot, de plus de dix millions d’exemplaires sur PS4 et PC, prochainement en vente aux quatre coins de la planète. "Ils sont actuellement dans les usines", précise Cédric Biscay. Dans ses nouveaux locaux, rue du Portier, on retrouve le producteur du jeu vidéo aux anges, forcément. Mais aussi sous pression.

"On va être jugé sur pièces. C’est un jeu culte et marquant car il fut le premier à adopter le monde ouvert comme GTA ou Fortnite, il ne fallait pas qu’on se plante, qu’on le saccage, explique-t-il. Aucun développeur ou éditeur n’avait voulu prendre le risque de produire Shenmue III. D’autant que Sega, qui a la propriété intellectuelle de Shenmue, ne voulait pas un troisième opus. Clairement, c’était un risque de le sortir."

Après plusieurs rencontres et une amitié naissante avec Yu Suzuki, le concepteur du jeu, Cédric Biscay se lance dans l’aventure. Lui qui, dans les années 2000, séchait parfois la fac pour jouer à ce jeu. En 2015 au salon E3 de Los Angeles, le retour de Shenmue III est annoncé en grande pompe. Grand coup de tonnerre dans le microcosme du jeu vidéo. Le jeu est notamment financé par une campagne Kickstarter : 6,3 millions d’euros sont levés en à peine neuf heures.

"On a privilégié l’histoire"

Les mois et les années qui suivent, Shibuya Productions et Ys Net, la société de développement de Yu Suzuki, font monter la sauce. À grands coups d’images inédites, de trailer et même de tests du jeu réservés à la presse spécialisée et à des joueurs tirés au sort. "Le gameplay (la façon dont on joue la partie, ndlr) s’est renouvelé. Yu Suzuki a fait avec les nouveautés que permettent les consoles actuelles sans trahir les précédents Shenmue. Il y a beaucoup de dialogues, de personnages non jouables, les combats sont aussi très réussis. Il y a une évolution graphique énorme. Certes, la presse qui ne s’intéresse qu’aux prouesses graphiques ne s’y retrouve pas. On a privilégié l’histoire et le gameplay", confie Cédric Biscaye, qui a eu un rôle consultatif dans le développement du jeu, outre son financement.

"Ce jeu nous a tellement fait vibrer dans le passé que je suis totalement halluciné de l’avoir entre les mains." Il ne faudra pas moins de quarante heures aux joueurs pour achever l’aventure de ce troisième acte de la saga. Et dans les cartons, qui sait, un quatrième opus ? "On en parle", sourit Cédric Biscay, sans en dire plus.

L'avis de l'expert

“Oui, le jeu de Yu Suzuki souffre visiblement d’une réalisation datée. La rigidité des animations, l’absence notable d’expression sur les visages ou encore le manque de vie dans les environnements témoignent d’une expérience ancrée dans le passé et pourtant poétique à bien des égards. Un lever de soleil rosé sur un champ de fleurs aux multiples tonalités, une lueur vacillante d’un feu perturbant une nuit étoilée… Pendant un court instant, la magie opère. Shenmue III est un jeu “à l’ancienne” dans tous les sens du terme.” Un journaliste travaillant chez jeuxvideo.com

Adepte du jeu dans les années 2000, Cédric Biscay est l’un des artisans de la renaissance de la saga Shenmue.
Adepte du jeu dans les années 2000, Cédric Biscay est l’un des artisans de la renaissance de la saga Shenmue. Cyril Dodergny

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.