“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Il bâtit des murs… et une solide famille !

Mis à jour le 19/09/2017 à 05:14 Publié le 19/09/2017 à 05:13
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il bâtit des murs… et une solide famille !

Maçon à Monaco, Manuel Cardoso est l'heureux papa d'un neuvième enfant, venu au monde la semaine dernière à Nice. Portrait d'une famille nombreuse qui nage dans le bonheur

Depuis mercredi dernier, Manuel Cardoso, 53 ans, maçon à Monaco, est l'heureux papa de son… neuvième enfant ! Si l'événement est déjà exceptionnel en soi, il relève de la prouesse quand on sait que la maman, Katia, a seulement 37 ans.

« J'ai eu cinq filles et quatre garçons ; comme ma mère », s'amuse Katia. Mais la ressemblance s'arrête là : « J'ai été victime de maltraitance, je n'ai pas eu une enfance heureuse. Avec ma famille à moi, je veux corriger ça », confie-t-elle.

Et le sort a l'air de fonctionner. Dans la petite chambre de la clinique Santa Maria à Nice, tous les visages sont souriants. Les plus petits sont calmes, les plus grands ont l'air ravis.

Arrivés du Portugal en 2006, où plusieurs d'entre eux sont nés, ils parlent à présent tous le français. Et Manuel leur a donné le sens de la valeur travail : ceux qui ne vont plus à l'école ont un emploi, même modeste.

Famille nombreuse, famille heureuse

La vie à 11 dans un quatre-pièces n'est pas toujours facile : « Parfois c'est pénible, on a du mal à trouver de l'intimité, glisse le papa. Mais globalement, on rigole beaucoup. Et quand ça ne va pas, on n'est jamais seul. »

De son côté, la mère est lucide : « C'est beaucoup de travail, c'est vrai. Mais tous mes enfants m'aident. Ils participent aux tâches ménagères. En fait, c'est surtout beaucoup de bonheur. » Un bonheur qu'elle raconte dans un livre, Ma vie, presque parfaite, pour lequel elle cherche un éditeur : « Je voudrais qu'il se vende pour pouvoir acheter une maison. » Pour être au top du bonheur.

De son côté, Manuel est le plus heureux des hommes. Issu d'une famille de quatorze enfants, il adore avoir ses enfants avec lui. « Un jour ils partiront vivre leur vie, c'est normal. Mais ils reviendront avec leur famille. »

Mais ce seront de plus petites familles. « J'ai eu envie d'avoir beaucoup d'enfants moi aussi. Mais ça m'a passé. J'ai envie d'avoir du temps, de faire autre chose », glisse l'une des filles.

D'ailleurs, la relève a commencé : Katia et Manuel sont déjà grands-parents de deux enfants, par leur fille aînée. Des petits-enfants qui étaient là pour saluer la venue… de leur nouvel oncle !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.