“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Idées de sorties hivernales sans avoir à chausser de ski

Mis à jour le 06/01/2018 à 05:12 Publié le 06/01/2018 à 05:12
Dans la petite station de Castérino, mushers et huskies sont au rendez-vous hiver comme été.

Idées de sorties hivernales sans avoir à chausser de ski

Neige et montagne ne sont pas uniquement synonymes de ski alpin. Pour ceux qui souhaiteraient profiter de la saison différemment, on a donc répertorié quatre (autres) suggestions sur le secteur

Dans la vallée de la Roya, on les connaît comme le (chien-) loup blanc.

Les mushers de la petite station de ski de Castérino - aux portes de la zone cœur du Mercantour - ont repris du service après la chute des premières neiges, à la toute fin décembre.

Et ceux que le grand Nord a toujours fascinés ont ainsi de nouveau l'occasion de se rapprocher de leur rêve. En effectuant, grâce à eux, une balade à la tête d'un attelage, ou à bord d'un traîneau conduit par des huskies. Dans les superbes paysages de la haute Roya.

L'idée n'étant pas uniquement de se laisser tirer, mais bien de découvrir le lien qui unit l'homme à « ses » animaux. De comprendre comment une telle symbiose peut exister, dans le plus pur respect de l'environnement.

Attention, cela dit, les carnets de réservation des deux mushers de la station, Alain Simon et Paul Servel, sont déjà (au moins) autant remplis que celui d'un ministre des Sports. Si d'aventure vous manquiez le coche, chacun d'entre eux poursuit son activité en été. Non plus sur la neige, mais (comme) sur des roulettes !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct