“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Hugo Micallef fait bonne figure en Pologne

Mis à jour le 05/12/2015 à 05:02 Publié le 05/12/2015 à 05:02
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Hugo Micallef fait bonne figure en Pologne

Hugo était sélectionné pour représenter la Principauté aux championnats d'Europe juniors qui se déroulaient récemment en Pologne, réunissant 28 nations dont la Russie, l'Ukraine, la Croatie, la Bulgarie ou l'Angleterre, parmi les meilleures.

Hugo était sélectionné pour représenter la Principauté aux championnats d'Europe juniors qui se déroulaient récemment en Pologne, réunissant 28 nations dont la Russie, l'Ukraine, la Croatie, la Bulgarie ou l'Angleterre, parmi les meilleures. Le niveau y était très relevé, les meilleurs pugilistes européens s'y retrouvant chaque année.

Hugo, vice-champion de France, avait toute sa place parmi l'élite de la discipline et avait préparé ce grand rendez-vous avec le sérieux habituel que nous lui connaissons. Dans la difficile catégorie des super-légers, le tirage au sort voulut que le jeune Monégasque rencontre Erdogan Nurali, membre de l'équipe de France et champion de France en titre. Mais il en fallait plus pour faire douter notre champion qui voulait impérativement effacer la défaite contestée et contestable de la fameuse finale des championnats de France.

L'aventure continue

Malheureusement, le règlement de l'AIBA, fédération mondiale de la boxe amateur, interdisait à son entraîneur, Juan Gonzalez, de coacher Hugo pendant le plus important combat de sa jeune carrière.

Déstabilisé, Hugo perdait en partie ses moyens, face à un adversaire de premier plan habitué aux tournois internationaux. Notre jeune représentant livrait malgré tout un combat d'une extrême intensité. Au cours des deux premiers rounds, il était difficile de départager les combattants. C'est au troisième round que Nurali prenait finalement le dessus, la décision revenant logiquement au sociétaire de l'équipe de France.

L'aventure s'arrêtait donc là pour Hugo, déçu mais toujours aussi déterminé, comme le constataient son père Andréi, président de l'ASM Boxe, et Laurent Puons, président de la FMB : « Hugo a démontré de réelles qualités de champion. Il a un cœur énorme et il faudra compter sur lui pour le prochain championnat de France. La boxe est un sport individuel qui se pratique en équipe et la présence de son entraîneur dans son coin aurait pu changer le cours des choses. L'aventure continue… »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.