“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Hugo Micallef à l’étranger pour se qualifier aux J.O.

Mis à jour le 21/02/2020 à 11:08 Publié le 21/02/2020 à 11:08
Hugo Micallef a intégré l’équipe d’Azerbaïdjan pour bénéficier des équipements et d’un savoir-faire. Toutefois, il combat toujours sous les couleurs de la Principauté.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Hugo Micallef à l’étranger pour se qualifier aux J.O.

Dans l’espoir de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo, le boxeur local multiplie les séjours à l’étranger pour se préparer à une échéance cruciale en mars : le tournoi de qualification à Londres

Chaque matin, il se réveille pour assouvir son ambition. Chaque jour, il enfile les gants pour espérer représenter son pays aux Jeux Olympiques de Tokyo. Hugo Micallef ne se voile pas la face, la marche à gravir pour toucher du doigt le Graal sportif est colossal. Pour poser rien qu’un doigt de pied au pays du Soleil-Levant, il lui faudra briller lors du tournoi qualificatif en mars prochain à Londres. Une échéance qui pourrait changer le cours de la vie du jeune boxeur. Erreur interdite. Alors pour ne pas se casser les dents le jour J, le Monégasque de 21 ans travaille dur. Répète ses gammes. Enchaîne les combats à l’étranger. Lors des Jeux européens, Hugo Micallef a tapé dans l’œil de l’entraîneur de l’équipe d’Azerbaïdjan. Si bien que ce dernier lui a fait une proposition que le boxeur, dans un souci d’évolution, ne pouvait guère refuser : intégrer l’une des trois meilleures équipes au monde.

Trois victoires en Thaïlande

« Une opportunité de bénéficier des équipements, du savoir-faire et d’adversaires tous titrés aux championnats du monde, aux championnats d’Europe ou lors des derniers J.O de Rio. Bien sûr, Hugo continue de représenter la Principauté mais avec l’expérience requise au plus haut niveau », souffle Andrei Micallef, son père.

En décembre dernier, direction la Thaïlande dans un camp d’entraînement avec, au terme de cette préparation intensive, un tournoi opposant notamment l’équipe de France, la Nouvelle-Zélande, la Thaïlande et les Philippines.

Résultat des courses : trois combats, trois victoires pour le Monégasque. Net et sans bavure. Petite anecdote de ce séjour en terres asiatiques, le jeune boxeur a été rapatrié un jour plus tôt par la Fédération monégasque de boxe dans un contexte de risque de propagation du coronavirus dans les autres pays asiatiques. « Je porte un masque, je me lave tout le temps les mains. Il n’y a pas vraiment de risque mais je prends toutes les précautions. Avec l’approche du Nouvel an chinois, il y a des millions de personnes qui se déplacent », nous racontait-il en janvier dernier.

Près de 100 combats

À peine remis de cette période passée dans la jungle, Hugo Micallef a pris la direction de la Turquie jusqu’au 2 mars. Autre contrée, autre météo. 21 jours en haute montagne avec un mercure flirtant avec les -15 °C, quarante boxeurs coupés du monde au milieu de la forêt. « On fait beaucoup d’opposition. J’amasse énormément d’expérience et l’entraînement en altitude permet l’oxygénation », confie le jeune homme, actuellement sur place. À son tableau de chasse, Hugo Micallef pèse 15 médailles d’or, 3 en argent et 2 en bronze. Sur ces 99 combats amateurs, il en a raflé 79 dont 55 à l’international.

Bref, une belle moisson et des milliers de kilomètres parcourus pour combattre et suer sur les rings.

En septembre prochain, il changera littéralement de statut en devenant professionnel. Une autre dimension. Déjà, des promoteurs étrangers se positionneraient sur sa personne.

Changement de décor. Quelques semaines après la Thaïlande (photo de gauche), Hugo Micallef a rejoint la Turquie pour poursuivre une préparation intensive.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.