“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Horizon Monaco prend le pouls de la Condamine Primo !, des candidats sereins et déterminés

Mis à jour le 21/12/2017 à 05:09 Publié le 21/12/2017 à 05:09
Selon le parti, les réunions de quartier font partie de l'ADN d'Horizon Monaco.

Selon le parti, les réunions de quartier font partie de l'ADN d'Horizon Monaco. L.M.

Horizon Monaco prend le pouls de la Condamine Primo !, des candidats sereins et déterminés

C'est le quartier de son enfance, et celui de ses jeunes années d'adulte.

C'est le quartier de son enfance, et celui de ses jeunes années d'adulte. Alors pour Béatrice Fresko-Rolfo, cette réunion de quartier avait une saveur particulière. « C'est un quartier historique, un vrai centre de la vie monégasque », a-t-elle établi.

En présence d'une centaine de personnes, la tête de liste d'Horizon Monaco a pris fait et cause pour le quartier en s'opposant au projet immobilier de l'esplanade des Pêcheurs : « C'est un sujet important, dont la construction va être confiée à un promoteur privé. Alors qu'il y ait un projet, pourquoi pas. Mais qu'il y ait la moitié des logements réservés aux Monégasques. Surtout parce que c'est le dernier terrain de l'État, et il faudrait que nous puissions en bénéficier de manière factuelle. »

Au-delà de la quantité et de la répartition des logements, c'est le projet en lui-même qui est remis en cause. « A-t-on envie d'un projet pharaonique posé en permanence comme un paquebot de croisière devant l'entrée du port ? » a lancé Christophe Spiliotis. La réaction du public ne laissait pas de place au doute : c'est clairement non.

Hier soir, Horizon Monaco a dévoilé sa vingtième candidate. Mère et grand-mère, Valérie Laugier s'est présentée de façon surprenante : « Je n'ai pas de travail, parce que j'ai du mal à en trouver un, ou plutôt à en garder un. Vous ne le voyez pas, mais j'ai une particularité : je suis atteinte d'une variante de l'autisme qui s'appelle le syndrome d'Asperger. » Une condition qui crée des difficultés de sociabilisation, et qui effectivement n'est pas toujours décelable.

Autre nouveauté : l'application Horizon Monaco. Une petite démonstration a été faite hier soir. Elle invite les Monégasques à donner leur avis sur une série de thèmes qui alimenteront la campagne. Un outil de communication avec les électeurs nés des échanges entre candidats, comme l'a signalé Béatrice Fresko-Rolfo : « Nous, nous discutons tous ensemble, et nous prenons les décisions tous ensemble. Chez Primo ! C'est le contraire : les candidats sont sous tutelle. »

Papillotes sur la table et vœux pour 2018, le groupe Priorité Monaco a invité la presse hier matin dans ses locaux. Les candidats et Stéphane Valeri se disent « confiants, sereins et plus que jamais déterminés. Notre pire ennemi serait de nous démobiliser, de faire preuve d'excès de confiance alors qu'il y a encore beaucoup à faire. Et nous avons besoin d'une victoire nette et forte. A deux reprises, nous avons réuni 800 compatriotes, preuve du vrai besoin d'une nouvelle ère politique. Face à nous, UM plafonne à douze candidats déclarés. Et HM pratique le débauchage de candidats, c'est le retour de la vieille tambouille politicienne », continue le chef de file, appuyant sur le talon d'Achille de ses concurrents.

Au chapitre des propositions, le groupe Primo ! est vent debout contre l'augmentation des loyers des locaux commerciaux domaniaux et la hausse des frais de domiciliation d'une activité à domicile. « Le gouvernement ne peut pas se comporter comme un propriétaire privé à la recherche de profits, alors qu'il n'a pas besoin », souligne Stéphane Valeri.

Autre proposition, portée par Brigitte Boccone-Pagès, une « refonte totale et complète des critères d'adjudication des marchés publics ». Pour le projet de restructuration du centre commercial de Fontvieille, les candidats vont exiger l'ajout d'appartements au projet, assure Stéphane Valeri. Et Christophe Robino de plaider pour les commerçants inquiets de la galerie : « Nous veillerons à ce qu'ils retrouvent les mêmes conditions d'exploitation, ce n'est pas à eux de payer l'addition. »

Dans le domaine du commerce, la liste entend aussi « repenser les besoins des habitants, en implantant des commerces de proximité pour animer la vie en Principauté », note Pierre Bardy.

Primo ! présentera le 10 janvier son programme, toujours à l'espace Léo-Ferré. « C'est la salle la plus adaptée à nos grands rendez-vous. J'y ai lancé toutes mes campagnes et ça m'a réussi », sourit Stéphane Valeri. Qui pense aussi au tempo. « Nous sommes tous les jours à la rencontre des Monégasques, alors des meetings, il ne faut pas en faire trop. »

Hier, au siège du mouvement.
Hier, au siège du mouvement. Priorité Monaco

La suite du direct