“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Horizon Monaco dévoile son équipe le 4 décembre

Mis à jour le 24/11/2017 à 05:23 Publié le 24/11/2017 à 05:23
Autour de Béatrice Fresko-Rolfo hier après-midi, une partie des candidats qui commencent à constituer son équipe.

Autour de Béatrice Fresko-Rolfo hier après-midi, une partie des candidats qui commencent à constituer son équipe. C.V.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Horizon Monaco dévoile son équipe le 4 décembre

La tête de liste, Béatrice Fresko-Rolfo a organisé hier après-midi une conférence de presse, distillant commentaires et réactions au premier meeting de Stéphane Valeri

Le premier meeting de Primo ! a donné du rythme pour le lancement de la campagne des élections nationales. Le tempo est donné et la réponse de la bergère au berger ne s'est pas fait attendre.

Entourée de ses colistiers hier, réunis lors d'un point presse largement consacré à la prestation de leurs adversaires, Béatrice Fresko-Rolfo s'est dite « choquée » du positionnement de Stéphane Valeri « contre les institutions ».

Précisant d'emblée : « Nous n'avons pas assisté à la soirée mais nous avons eu les retours de Monégasques surpris par le tableau noir et sinistre dressé pour jouer sur les peurs de la population, sans pour autant proposer de solutions. Les Monégasques sont conscients que notre qualité de vie a baissé mais nous ne nous sommes pas reconnus dans ce climat de peur. » Béatrice Fresko-Rolfo questionne : « Entre le Conseil national et le gouvernement, cela fait trente ans que Stéphane Valeri est aux affaires. Ce tableau noir dressé n'est-il pas le reflet de son inaction ? »

« La cible, c'est moi »

Tant pis pour la campagne sereine espérée par le souverain, le jeu de chamboule-tout a démarré.

Et la candidate ne semble que très modérément apprécier que le chef de file de Primo ! ait taclé conjointement Laurent Nouvion et elle-même. « Il faut qu'il comprenne que Monsieur Nouvion ne se présente pas. Dois-je lui rappeler que son adversaire, c'est Béatrice Fresko-Rolfo. S'il doit avoir une cible, c'est moi. »

Critiquant les « contre-vérités » entendues au meeting de Primo ! : « Nous avons un bilan sur le logement, avec 450 appartements. Nous avons fait des choses pendant trois ans. Et quand l'extension en mer a été votée, nous n'étions plus aux affaires. Alors que certains candidats sur la liste de Stéphane Valeri ont voté "pour" la loi de désaffectation. »

Ni oui, ni non

Sur le fond, Horizon Monaco a achevé hier sa consultation des professionnels du commerce dans tous les quartiers de la Principauté. Sur la thématique, des problèmes de locaux dormants et de besoin de dynamisme sont remontés aux oreilles des candidats. Dans la lignée, d'autres secteurs d'activité doivent être audités, comme les taxis, le bâtiment et les professions réglementées.

Sur la forme, le grand soir d'Horizon Monaco, ce sera le 4 décembre au théâtre des Variétés. Ce soir-là, la liste entière sera dévoilée. Mystère ? Questionnée à plusieurs reprises quant aux tractations pour constituer son équipe, la chef de file a botté en touche : « Laissez-nous gérer notre communication et la présentation de nos candidats à notre rythme. » Pareil sur une éventuelle alliance avec la liste de Jean-Louis Grinda. « Ce n'est pas le sujet de cette conférence de presse. » Un jeu du ni oui ni non qui tourne en rond. En attendant le 4 décembre…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.