“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Hommage à Agnès Varda ce soir aux Variétés

Mis à jour le 02/04/2019 à 10:06 Publié le 02/04/2019 à 10:05

Hommage à Agnès Varda ce soir aux Variétés

Hasard du calendrier, la soirée du 2 avril de l’Institut audiovisuel de Monaco consacrée à Agnès Varda était prévue de longue date.

Hasard du calendrier, la soirée du 2 avril de l’Institut audiovisuel de Monaco consacrée à Agnès Varda était prévue de longue date. Elle prendra la tournure, ce soir à partir de 20 heures au théâtre des Variétés, d’une soirée hommage à la réalisatrice iconique française, qui s’est éteinte vendredi dernier.

Attristé par la disparition d’Agnès Varda, l’Institut audiovisuel de Monaco a mobilisé ses forces pour retrouver dans ses archives des documents qui formeront un hommage à la pionnière du cinéma au féminin. Qui avait d’ailleurs tourné quelques plans de son film « Du côté de la cote » en 1958 en Principauté.

« Cléo de 5 à 7 »

En 2013, un autre lien s’était lié entre Monaco et la réalisatrice. L’Institut, en effet, avait participé à la restauration, de « La Baie des Anges » réalisée par son compagnon Jacques Demy. Une avant-première du film restauré, avait eu lieu le 20 mars 2013 au Grimaldi Forum. autour du souverain, de la princesse de Hanovre et de ses enfants, Rosalie Varda et Mathieu Demy.

Ce soir, c’est un de ses films emblématiques, « Cléo de 5 à 7 » réalisé en 1962 qui est programmé dans le cadre de la thématique « Femme, Femmes ».

En première partie, le court-métrage « L’opéra-Mouffe » de 1958 sera proposé. Ainsi qu’une séquence instantanée, retrouvée dans les archives, d’une interview d’Agnès Varda en 1974 sur l’antenne de Radio Monte-Carlo, où elle évoquait la condition des femmes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct