Rubriques




Se connecter à

Heureux et détendus !

Un atelier de découverte du Taichigong, basé sur un art martial traditionnel chinois, se déroulait dimanche dernier à la base nautique de Cap-d'Ail.

p.d.t. Publié le 02/07/2016 à 05:09, mis à jour le 02/07/2016 à 05:09
Les participants à cette journée de découverte ont apprécié l'enseignement dispensé par Franck Heni.
Les participants à cette journée de découverte ont apprécié l'enseignement dispensé par Franck Heni.

Un atelier de découverte du Taichigong, basé sur un art martial traditionnel chinois, se déroulait dimanche dernier à la base nautique de Cap-d'Ail. L'intervenant, Franck Heni, proposait une pratique associée aux arts du bien-être grâce à l'association Feng Men. Il enseigne diverses disciplines basées sur une pratique interne issue du Tai-chi-chuan et du QiGong, techniques de relaxation et de méditation, ainsi que des techniques basées sur la défense. Les participants de tous les âges commençaient par une pratique souple, des mouvements d'échauffement doux, le relâchement du corps et de l'esprit, la recherche de l'équilibre, de l'écoute, du ressenti et de l'ancrage, avant des exercices de respiration avec le ventre.

Celle-ci, axée sur la concentration à travers le souffle, permet d'être connecté au moment présent. Les premiers mouvements de la forme Yang du Tai Chi Chuan ont été enseignés aux participants avec des séquences de mouvements et des explications mélangeant, les bras, les jambes, les hanches, la tête et bien sûr la technique de respiration. Après trois heures de pratique, une démonstration des « 24 mouvements de Pékin » était proposée avec les élèves de l'association cap-d'ailloise.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.