“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Héros de la télé : de la petite lucarne à la réalité...

Mis à jour le 07/10/2018 à 05:03 Publié le 07/10/2018 à 05:03
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Héros de la télé : de la petite lucarne à la réalité...

Hier, des centaines de fans de séries françaises ont rencontré acteurs, réalisateurs et animateurs de la télévision. Pour un moment assurément convivial et détendu, loin des barrières du petit écran

Ce n'est pas le glamour de la Croisette. Ni le tapis rouge guindé du Palais des festivals. Mais qu'importe. Celui des Héros de la Télé n'a rien à envier à son homologue de Cannes. Car ici, sur la place de la Libération à Beausoleil, ce ne sont pas les photographes qui monopolisent l'attention des stars. Mais bien le public. De la petite lucarne à la réalité, pourrait-on résumer. Là où l'écran est d'ordinaire une barrière physique, ici les carcans tombent. Les têtes d'affiches des séries françaises en vogue embrassent bien volontiers leurs fans, aux mirettes grandes ouvertes. Apposent leur coup de griffe sur tout ce qui passe entre leurs doigts.

Ici et là, on croise Philippe Duquesne, verre de rosé à la main, Bernard Montiel, teint hâlé et lunettes de soleil. Ou encore l'hypnotisante et divine Elsa Esnoult des Mystères de l'amour et le (faux) grincheux Gérard Hernandez de Scènes de Ménages.

« Un vrai retour des gens »

Marylène Dege dégaine l'un de ses dix livres d'or. La pêche aux autographes, elle en a fait sa spécialité depuis… 1996. « Je n'ai pas loin de 500 ou 600 signatures de stars de la télé, du cinéma, de la famille princière, du Grand Prix de Formule 1. C'est mon petit truc à moi, mon plaisir personnel, mon rayon de soleil », sourit-elle. Dernière signature à son tableau de chasse : celle de Géraldine Lapalus. Celle qu'on connaît mieux sous le prénom d'Amandine dans Camping Paradis sourit sans broncher, prend le temps de tchatcher, de poser. Avec ou sans ses compères de la série, occupés eux aussi avec un public venu nombreux. « Les gens m'interpellent soit par mon vrai prénom, soit par celui de la série, se marre-t-elle. Dans ce festival, on a un vrai retour des gens sur notre travail. Et on sent que ça paye. »

Éléonore Sarrazin, actrice de Plus belle la vie surenchérit : « C'est le genre d'événement durant lequel on se rend compte de l'impact qu'a la série sur les gens », reconnaît-elle. Et avec14 saisons et plus de 3 600 épisodes depuis 2004, les acteurs font un peu partie de la famille. Comme toute autre série du soir, d'ailleurs. « La vraie reconnaissance, c'est le public, conclut Gérard Hernandez alias Raymond. C'est mieux que de ramasser un César dans la gueule. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.