“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Henri Fissore, président du Grimaldi Forum

Mis à jour le 05/10/2017 à 05:09 Publié le 05/10/2017 à 05:09
Le nouveau président aux côtés de Sylvie Biancheri, directrice générale du Grimaldi Forum.	(DR)

Henri Fissore, président du Grimaldi Forum

L'ambassadeur Henri Fissore vient d'être nommé à la présidence du conseil d'administration du Grimaldi Forum.

L'ambassadeur Henri Fissore vient d'être nommé à la présidence du conseil d'administration du Grimaldi Forum. Depuis lundi 1er octobre, il succède à Jean Pastorelli, ministre plénipotentiaire, qui occupait cette fonction depuis 2011.

Diplômé de l'Essec et de Sciences Po Paris, ancien élève de l'Ena, âgé de 64 ans, marié et père de deux enfants, Henri Fissore a exercé dans la fonction publique monégasque pendant 37 ans. Il fut, jusqu'à tout récemment, chargé des dossiers liés à l'attractivité auprès du ministre d'État.

Une expertise pour l'entreprise

Au cours de sa carrière, Henri Fissore a été directeur général du département de l'Intérieur puis inspecteur général de l'Administration, avant de devenir membre du gouvernement à deux reprises (conseiller de gouvernement pour les Finances et l'Économie, puis pour les Relations extérieures).

Cet ancien élu au Conseil national a été, par ailleurs ambassadeur en Italie, au Japon, en Australie et au Portugal,

Son expérience du fonctionnement des institutions monégasques, notamment tournée vers le développement économique, ainsi que sa vision à l'international constituent une expertise dont il compte bien faire bénéficier le Grimaldi Forum, qui accueille chaque année un peu plus d'une centaine d'événements.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct