“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Handiplage : tous à l'eau !

Mis à jour le 04/07/2018 à 05:09 Publié le 04/07/2018 à 05:08

Handiplage : tous à l'eau !

Depuis hier, le site handiplage du Larvotto et son équipe sont officiellement prêts à accueillir les personnes en situation de handicap et leur faire profiter des joies estivales comme tout un chacun

C'est dommage que ça n'ouvre pas plus tôt », lâche Renato, un brin taquin, installé tranquillement sous l'immense parasol gris.

Le soleil était au rendez-vous hier au Larvotto, tout comme les habitués, pour l'ouverture du site handiplage. Jusqu'au 2 septembre, tous les jours et sans interruption, les baigneurs y seront tous égaux face à l'eau.

Sur place, certains bénéficiaires prennent leur tout premier bain de soleil, à l'image d'Irma. Allongée sur son « Tiralo », une sorte de vélo couché aux couleurs criardes, l'octogénaire se laisse bercer par le mouvement de l'eau. La plénitude et la joie se lisent sur son visage. « Ça me rappelle des souvenirs. J'ai toujours aimé la plage et grâce à tout cela, je peux profiter de tout comme avant. C'est vraiment super. »

Une fréquentation en augmentation

S'ils sont les premiers, ils sont loin d'être les derniers. Créé en 2000 par le Soroptimist International Club de Monaco, puis soutenu par le gouvernement monégasque en 2006, le site handiplage a vu sa fréquentation augmenter en 2017 explique Véronique Ségui Charlot, directeur de l'Action et de l'Aide Sociale (DASO). « Nous avons une fréquentation moyenne de 400 personnes par été. L'année dernière, nous avons eu plus de 600 personnes. Tout est mis en œuvre pour que les personnes en situation de handicap se sentent bien et tout est totalement gratuit et en accès libre. Nous leur offrons confort et sécurité ».

Un plaisir partagé

Outre le matériel mis à disposition, les moyens sont aussi humains.

Quatre « handiplagistes » accompagneront tout l'été les bénéficiaires. « Ils ont les capacités, les compétences, mais aussi un contact humain et relationnel particulier avec les personnes qu'ils accompagnent », souligne Françoise Ragazzoni, présidente du Soroptimist International Club de Monaco.

Si certains accompagnateurs débutent, d'autres sont là depuis quelques années comme Laurence Taddei. « Donner du plaisir, c'est aussi en recevoir. C'est agréable. On finit par créer des liens d'amitié. »

La joie et les sourires sont contagieux, c'est indéniable.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct