Rubriques




Se connecter à

Handiplage : augmentation des mises à l’eau en 2019

Entre le 1er juillet et le 29 août, la structure handiplage située près de la digue Berlioz à Roquebrune-Cap-Martin a accueilli de nombreux usagers venus pour profiter des plaisirs de la baignade.

L.BOXITT Publié le 07/10/2019 à 10:17, mis à jour le 07/10/2019 à 10:17
Un cheminement en bois permet l’accès à la mer. 	(DR)
Un cheminement en bois permet l’accès à la mer. (DR)

Entre le 1er juillet et le 29 août, la structure handiplage située près de la digue Berlioz à Roquebrune-Cap-Martin a accueilli de nombreux usagers venus pour profiter des plaisirs de la baignade. 937 mises à l’eau ont été comptabilisées pour la saison estivale pour 906 en 2018.

Ce service, en place depuis 2004, est le fruit d’une mutualisation de moyens entre les centres communaux d’action sociale de Menton et Roquebrune-Cap-Martin. Labellisé - trois bouées - et gratuit, il permet aux personnes en situation de handicap et/ou à mobilité réduite de profiter, donc, des loisirs aquatiques en totale sécurité.

Un investissement conséquent

 

Avant que la saison ne débute, la formation des handiplagistes avait été assurée par les infirmières du CCAS travaillant en faveur des personnes âgées et handicapées.

Quant à l’investissement financier, celui-ci a été porté à hauteur de 40 000 euros€ pour la pose de nouveaux matériels (cheminement en bois, bungalow plus grand, nouveau tiralo...).

Le site Handiplage a pu compter sur la présence de 133 usagers, soit une moyenne de 7 baignades par personne durant la saison.

Les usagers se sont inscrits via divers canaux : inscriptions libres, CCAS de RCM et des établissements médico-sociaux partenaires. Concernant les futures améliorations, le bilan fait apparaître deux propositions pour l’année prochaine : une demande de création d’un espace douche supplémentaire et repenser le système d’ombrage.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.