“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Haïku fleuri au jardin Japonais

Mis à jour le 22/08/2016 à 05:01 Publié le 22/08/2016 à 05:01
Un écran silencieux à deux pas du Larvotto.

Haïku fleuri au jardin Japonais

Le Jardin japonais est un écrin silencieux au cœur du tumulte de la ville.

Le Jardin japonais est un écrin silencieux au cœur du tumulte de la ville. À deux pas du Larvotto et du bitume, cet Éden oriental érige le calme et la sérénité en maîtres.

Derrière le portail sacré, un tracé mystique de 7 000 m² s'ouvre sur une harmonieuse composition : l'eau coule à travers les cascades comme un métronome de cristal, la terre accueille les corps fourbus des voyageurs et le vent embrasse les visages échauffés de sa bise légère.

Le pavillon du thé transporte les esprits vers un âge de traditions ancestrales. Le jardin zen et son râteau à disposition rappellent les vertus de la contemplation. Les bulles laissées à la surface par les carpes Koï sont autant de messages à destination des hommes prêts à les écouter.

Depuis son inauguration en 1994, combien de haïkus ont été librement composés dans l'enceinte de cette retraite nichée à flanc de Méditerranée ?

« Quelle métamorphose !

Monaco est un Orient

Ses carpes des princes».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct