Rubriques




Se connecter à

Guerre en Ukraine : une toiletteuse de Monaco envoie plus d'une tonne de croquettes pour les animaux domestiques

Sophie Harel, propriétaire du salon de toilettage U Can U Gatu à Monaco, se mobilise, avec ses clients, pour envoyer de la nourriture pour les animaux domestiques : 1,5 tonne va être acheminée.

Joëlle Deviras Publié le 19/05/2022 à 15:00, mis à jour le 19/05/2022 à 11:05
Sophie Harel est entrée en contact avec les bénévoles de l'association ULIS, qui se charge de l'acheminement des croquettes jusqu'en Ukraine. DR

Au salon de toilettage U Can U Gatu de l’avenue des Papalins à Fontvieille, tout est aux couleurs de l’Ukraine. Jusqu’aux ongles manucurés de la propriétaire.

Sophie Harel se mobilise depuis plus de deux mois pour acheter des croquettes à bon prix et les faire acheminer jusque dans le pays en guerre contre la Russie. Une douzaine de transports ont déjà été organisés avec, à chaque trajet, quelque 300 kg de nourriture sèche dans le chargement.

Un coût de 4.000 euros

Mais cette fois-ci, Sophie Harel voit plus grand: "Nous envoyons une tonne et demie. Ça coûte quasiment 4.000 euros, payés pour moitié par les clients, l’autre moitié par le salon."

 

La toiletteuse se retrousse les manches pour dépasser les difficultés.

"Un convoi, conduit par un chauffeur ukrainien, est parti du MIN [marché grossiste de Nice, ndlr] début mai pour livrer de la nourriture aux animaux du zoo de Kharkiv. Mais il n’a pas pu franchir la porte. En plus de la dangerosité des routes se posent des problèmes administratifs."

La logistique est le problème majeur des bienfaiteurs. "Une association s’est désistée et nous avons dû faire un appel sur les réseaux sociaux. Deux autres organisations bénévoles se sont fait connaître: l’association Help Ukraine Monaco et ULIS de Nice (Unité légère d’interventions et de sauvetages). La première part chargée samedi et la seconde prendra la route début juin, dès qu’elle aura réuni les fonds pour payer le gasoil. Car c’est aussi les dons qui manquent…"

Alors, la mobilisation se poursuit dans le salon. "Les gens nous déposent des croquettes, de l’argent. Ce n’est pas facile de solliciter la générosité des gens sur la durée… Mais nous continuons l’action et enverrons au coup par coup."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.