“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Grasse : c’est du costaud ! Monaco II a replongé

Mis à jour le 01/09/2019 à 10:14 Publié le 01/09/2019 à 10:13
Le Racing a signé une troisième victoire d’affilée.

Le Racing a signé une troisième victoire d’affilée. Clément Tiberghien

Grasse : c’est du costaud ! Monaco II a replongé

Les Grassois sont bien entrés dans leur rencontre, hier.

Les Grassois sont bien entrés dans leur rencontre, hier. Ils se créaient des occasions par Mafouta (8’) et Delerue (13’) sans pouvoir inquiéter Bezzina, le portier visiteur. Après ces alertes, les Fréjusiens réagissaient sur de bonnes actions d’Orinel (15’) puis de Sersoub (20’), mais le score restait toujours vierge. Les Azuréens, suite à un coup franc, pouvaient espérer ouvrir la marque. Mais, privé de réussite, Andréa expédiait de la tête le ballon au-dessus de la barre (21’). Cette opportunité incitait les Varois à réagir mais l’action menée par Ouchmid était annihilée par Camus (23’).

Un sursaut néanmoins insuffisant pour empêcher Grasse de débloquer la marque. Après une nouvelle occasion d’Andréa avortée par Bezzina, Mafouta, lancé sur le côté droit par Boussaid, rentrait dans la surface et centrait au cordeau pour Delerue qui ouvrait le score du pied gauche (24’). Ce but réveillait l’Etoile qui réalisait de bons mouvements signés Orinel/Ouchmid. Benard, lui, manquait de peu d’égaliser (45’).

En seconde période, la domination se voulait à l’avantage des Varois qui se donnaient à plusieurs reprises des occasions de marquer. Mais ni Orinel, sur un puissant tir, ni Da Silva de la tête ou Tlili sur un tir en pivot ne parvenaient à égaliser. La défense grassoise mise en place par Loïc Chabas veillait au grain. Et le Racing piquait sur de bons contres. Boussaid et Mafouta auraient d’ailleurs pu tuer le match.

« C’est un bon résultat. Il confirme notre début de saison, soulignait Nicolas Medjian, capitaine heureux. Nous allons chercher nos résultats grâce à la solidarité, l’esprit d’équipe et notre volonté de vaincre. C’est ce que nous avons montré en seconde période alors que nous avons été dominés. »

Hyères a réalisé le match qu’il souhaitait, hier à Perruc. A savoir marquer vite et gérer, pour replonger Monaco II dans une spirale négative, une semaine seulement après le premier succès de sa saison, face à Marseille II (1-0). Le seul but du match intervient à la 16e minute, lorsque M. Leray laisse l’avantage sur un duel aérien où il y a une faute évidente sur Campeon. Gomis poursuit l’action et dévie le ballon de la tête pour Kakiamosiko parti en profondeur qui conclut avec un peu de réussite devant Louis (1-0, 16’). Le plus dur est fait. Les Varois reculent alors pour annihiler la vitesse monégasque et notamment celle de Sylla. Les Rouge et Blanc jouent plus haut et s’assurent la maîtrise du ballon avec un excellent Faivre à la baguette. Le danger se rapproche à l’image d’un tir de Maes qui file au-dessus (22’), avant qu’Alioui n’arme une bonne frappe captée par Scolan (30’). Le HFC a laissé passer l’orage et se libère sur un corner de Gomis que Blanc catapulte de la tête au fond des filets (2-0, 52’).

Monaco essaie de réagir mais hormis une bonne sortie de Scolan devant Alioui (57’), Hyères ne tremble guère. Après quatre journées, la réserve asémiste est déjà sous pression. An.D.

Laurent Martinat

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct