“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gilles Tonelli : L'année qui vient sera chargée

Mis à jour le 09/01/2016 à 05:06 Publié le 09/01/2016 à 05:06
Autour de Gilles Tonelli, le gouvernement a invité les représentants de la presse et de la communication, hier, pour les traditionnels vœux.

Autour de Gilles Tonelli, le gouvernement a invité les représentants de la presse et de la communication, hier, pour les traditionnels vœux. Charly Gallo / Centre de presse

Gilles Tonelli : L'année qui vient sera chargée

À l'occasion des traditionnels vœux à la presse, Gilles Tonelli, qui occupe jusqu'à la fin du mois les fonctions de ministre d'État par intérim, a souligné les bons résultats économiques du pays

Hier, l'exercice était peu banal. Et Gilles Tonelli lui-même a d'emblée souligné qu'il s'en « serai[t] volontiers passé ». Le conseiller de gouvernement, qui assume les fonctions de ministre d'État par intérim jusqu'au 31 janvier, a invité les journalistes de Monaco et des communes limitrophes, ainsi que plusieurs responsables en communication, pour leur présenter ses vœux au nom du gouvernement princier.

Ses premiers mots ont été pour le ministre Michel Roger. « Dans ces circonstances si particulières, vous comprendrez que les vœux du gouvernement s'adressent d'abord à la personne du ministre à qui nous souhaitons de surmonter l'épreuve qu'il traverse. Ils vont également à sa famille que nous assurons à nouveau de notre soutien et de notre affection. »

Monaco « se porte bien »

Sans vouloir faire de bilan comme c'est traditionnellement le cas, Gilles Tonelli a mentionné le contexte général actuel qui reste favorable pour Monaco. « Globalement, la Principauté se porte bien. Nos résultats économiques sont ''dans le vert'' comme on dit et cette période des fêtes de fin d'année s'est déroulée de façon fort satisfaisante. De nombreux touristes sont venus chez nous célébrer le passage à la nouvelle année. »

Une situation bien exceptionnelle après les épreuves qu'ont eu à vivre nombreux États. « L'année 2015 aura été marquée dans le monde et particulièrement chez nos voisins par le vent mauvais du terrorisme. Une vague d'attentats meurtriers s'est abattue dans plusieurs pays d'Europe et au-delà. Des assassins s'en sont pris à un mode de vie que nous avons en partage et à un idéal de liberté que nous chérissons. Là encore, vous comprendrez que nos pensées aillent aux victimes blessées dans leur chair et à leurs familles, meurtries dans leur âme. Monaco n'est pas fermé, Monaco est ouvert au monde et quand le monde souffre, Monaco souffre avec le monde. »

L'extension en mer et les négociations avec l'Europe

Mais l'année qui vient de s'écouler est également chargée d'espoir. « Quand le monde fait face avec courage et responsabilité aux défis universels, Monaco prend sa part et apporte sa contribution. C'est ce que nous avons fait pour la COP21 dont nous nous félicitons du succès et dont les résolutions nous engagent. »

Mais l'environnement ne sera pas l'unique défi de ces prochains mois. Pour Monaco, « l'année qui vient sera chargée », note Gilles Tonelli. Et de citer deux dossiers majeurs : le projet d'urbanisation en mer et la poursuite des négociations à l'échelle européenne « qui entreront dans une phase nécessairement plus active ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct