“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Généalogie : désormais un jeu d'enfants…

Mis à jour le 01/11/2017 à 05:22 Publié le 01/11/2017 à 05:22
Avec les logiciels tels que Heredis - et les lumières des bénévoles de l'Agam - faire son arbre devient simple.

Avec les logiciels tels que Heredis - et les lumières des bénévoles de l'Agam - faire son arbre devient simple. M.-E. C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Généalogie : désormais un jeu d'enfants…

Samedi, sept bénévoles ainsi que le président de l'Association généalogique des Alpes-Maritimes (AGAM) avaient investi la salle polyvalente pour offrir leurs services au public.

Samedi, sept bénévoles ainsi que le président de l'Association généalogique des Alpes-Maritimes (AGAM) avaient investi la salle polyvalente pour offrir leurs services au public. Au fil de la journée, quelque 25 personnes se sont présentées. Qu'elles fussent à la recherche d'ancêtres ou venues simplement par curiosité, avec ou sans documents anciens, toutes eurent l'occasion de tirer un fil…

Avec la sensation que l'on peut désormais aller très loin dans la recherche généalogique et qu'il ne s'agit pas seulement de tracer des branches et encadrer des noms… La généalogie permet désormais de raconter des histoires - vraies qui plus est !

Installée aux Archives départementales, l'AGAM est la principale association généalogique du département - il en existe deux autres à Cannes et Roquefort. Et compte 380 membres bénévoles en France et jusqu'à Chicago. « La diaspora niçoise ! », résume Patrick Cavallo, son président. « Notre travail consiste à retranscrire un par un tous les actes existants dans les archives départementales et à numériser les autres, issus des archives diocésaines par exemple. Nous participons par ailleurs à Généabanque, base de données nationale. Nos adhérents y ont accès et cela leur permet de redonner une vie aux ancêtres des personnes qui viennent les voir… L'occasion fréquente de beaux moments d'émotion. »

« Tous les actes des notaires de Monaco »

L'AGAM a aujourd'hui dans ses fichiers plus d'un million d'actes - soit 20 % de la totalité des actes du département. Certains remontent jusqu'à 1300-1400. Car avant les actes de catholicité (imposés en France à partir de 1539 par l'ordonnance dite de Villers-Cotterêts, à Nice et en Italie par le Concile de Trente en 1563), il y avait notamment les actes des notaires, à une période où l'on allait chez le notaire à tout moment. « Il y a 4 ans, nous avons récupéré les archives du cercle généalogiste de Menton qui avait numérisé tous les actes des notaires de Monaco », se félicite Gabriel Maurel, responsable de la section « Mentonnais et Roya Bevera ».

Ceux qui seraient tentés par l'aventure doivent savoir qu'il existe 2 logiciels français très pratiques qui permettent de créer et illustrer des arbres généalogiques : Généatique et Hérédis : « 100 euros avec remise de 20 % pour les membre de l'AGAM, ce qui paie l'inscription », sourit le président.

De g. à dr. : Gabriel Maurel, Patrick Cavallo et Stéphane Saintsaulieu, responsable du projet « Bleuets », ont remis au maire, Jean-Jacques Raffaele, le relevé des actes de mariages de La Turbie et le très émouvant livret qui raconte les 55 Bleuets de La Turbie.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.