“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Français de l'étranger : la candidate macroniste en tête à Monaco

Mis à jour le 05/06/2017 à 05:24 Publié le 05/06/2017 à 05:24
Samantha Cazebonne, candidat  sous la bannière « République en Marche ».

Samantha Cazebonne, candidat sous la bannière « République en Marche ». Facebook

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Français de l'étranger : la candidate macroniste en tête à Monaco

Avec une semaine d'avance - question de logistique - les Français de l'étranger étaient appelés aux urnes hier pour le premier tour des élections législatives afin de designer leur député.

Avec une semaine d'avance - question de logistique - les Français de l'étranger étaient appelés aux urnes hier pour le premier tour des élections législatives afin de designer leur député.

En Principauté, où la communauté française s'est faiblement mobilisée (15 % de votants), c'est Samantha Cazebonne, la représentante du groupe « La République en marche » pour une majorité présidentielle qui arrive en tête parmi les quatorze candidats, avec 42,90 % des voix.

Derrière elle, la candidate LR, Laurence Sailliet totalise 34,5 % des voix.

Les Français de Monaco font partie de la cinquième circonscription qui englobe les Français résidents en Andorre, Espagne, Portugal et Principauté de Monaco. Le second tour est prévu est le 18 juin.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.