“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Football : Monaco II à son aise

Mis à jour le 13/12/2015 à 05:03 Publié le 13/12/2015 à 05:03
Bahlouli et l'ASM ont marqué leurs deux buts dans les dernières minutes.

Bahlouli et l'ASM ont marqué leurs deux buts dans les dernières minutes. Cyril Dodergny

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Football : Monaco II à son aise

Martigues se présentait à La Turbie avec un bilan peu élogieux de sept buts marqués en onze matchs.

Martigues se présentait à La Turbie avec un bilan peu élogieux de sept buts marqués en onze matchs. Mais les Provençaux restaient sur deux belles prestations contre les deux premiers du championnat, une victoire à Nice (0-2) et un bon nul (0-0) contre Pau, le leader.

Samedi , les Martégaux, amoindris par l'absence de quatre titulaires mais comptant sur le retour dans le groupe de Bouhafer et Youcef, confondaient vitesse et précipitation en début de rencontre. Ils subissaient les assauts répétés de l'armada monégasque qui aurait pu ouvrir le score à trois reprises dans le premier quart d'heure, sans l'intervention de l'excellent Kouakbi ou la fébrilité des hommes de Cissé.

En dépit de timides réactions, le sort frappait le FCM avec la sortie du jeune Douhet (14') sur blessure. Avec les incessantes tentatives cadrées de l'ASM dans cette première période, il y avait le feu devant la cage visiteuse mais le gardien, en courageux pompier, retardait l'échéance. Les deux formations rentraient aux vestiaires sur un 0-0.

Rien ne changeait à la reprise et Monaco continuait à imprimer son rythme et sa domination. Face à des visiteurs mieux en place et qui parvenaient, encore, à contenir les offensives adverses. Des piques ininterrompues, que seuls quelques contres infructueux essayaient de contrecarrer. Devant son attaque toujours stérile à l'heure de jeu, Souleymane Cissé en appelait à l'apport du banc pour faire la différence. Moment où Martigues se voyait contraint de poursuivre le match à dix. Celina bousculait l'arbitre et filait prendre sa douche. On pouvait alors logiquement s'attendre à un festival monégasque mais Martigues s'accrochait, défendait intelligemment et se procurait même quelques occasions intéressantes.

Le Rocher ne profitait toujours pas de sa supériorité numérique et technique, commençait à douter et les esprits s'échauffaient des deux côtés. Le match nul semblait tout proche quand Bastiao, oublié au second poteau, n'avait plus qu'à pousser le ballon pour ouvrir enfin le score et libérer son équipe. Un buteur imité par Chaïbi qui enfonce le clou sur un penalty généreux. Le point de départ d'une nouvelle échauffourée et d'une fin de match regrettable ponctuée par deux expulsions inutiles. Dommage !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.