Rubriques




Se connecter à

Fontan rend un vibrant hommage aux aviateurs américains

Depuis de nombreuses années, un hommage est rendu aux onze aviateurs américains qui ont perdu la vie dans la nuit du 12 au 13 septembre 1944 sur les hauteurs de la commune de Fontan.

Publié le 11/09/2018 à 05:17, mis à jour le 11/09/2018 à 05:17
De nombreuses personnes s'étaient déplacées au «libérator's monument» réalisé par Sacha Sosno et situé au pied de la «corne de bouc».
De nombreuses personnes s'étaient déplacées au «libérator's monument» réalisé par Sacha Sosno et situé au pied de la «corne de bouc». F.P.

Depuis de nombreuses années, un hommage est rendu aux onze aviateurs américains qui ont perdu la vie dans la nuit du 12 au 13 septembre 1944 sur les hauteurs de la commune de Fontan. Près de 150 personnes s'étaient ainsi donné rendez-vous au liberator's monument, situé à 1650 mètres d'altitude proche de « la corne de bouc ». La mission de l'avion en 1944, le Dallas Lady, était de lâcher des containers à la résistance du secteur d'Allessandria mais un temps exécrable a induit des erreurs de navigation. L'appareil s'est retrouvé dans un endroit où les pics alpins dépassent 2 300 mètres alors que le plan de vol prévoyait une hauteur de 2 000 mètres... Le crash de l'appareil sur une falaise a été entendu jusque dans le village de Berghe.

 

Pour cette commémoration, Philippe Oudot, maire de Fontan a remercié les élus, les autorités civiles et militaires, les représentants des associations, ainsi que tous les bénévoles qui ont participé à la cérémonie. En outre, le Fontanais, Valère Dal Bo qui a récupéré les corps des aviateurs avec Louis Paglieri était présent. Après une cérémonie émouvante, tous les participants se sont retrouvés dans la cour de l'école pour le verre de l'amitié.

F.P.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.