Rubriques




Se connecter à

Folle jeunesse en fête

Hier s'est tenu au stade Rondelli le premier événement de fin d'été entièrement dédié aux moins de 25 ans. Au programme, plus de vingt activités qu'ils n'ont pas l'habitude de pratiquer

A.R. Publié le 02/09/2018 à 05:03, mis à jour le 02/09/2018 à 05:03
Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Quand tu applaudiras sur la cendre du stade/Les garçons de l'été au torse de couleurs (...) Quand les filles riront avec leur peau brûlante/Et la mer qui ruisselle attachée à leur corps (...) Alors tu comprendras alors tu aimeras/La jeunesse la jeunesse la jeunesse… »

Paroles d'un vieux qui fut jeune, Jean Ferrat. Paroles d'un inconnu pour la plupart des nouvelles générations, qui collent pourtant toujours à la réalité. Et pourrait tout à fait décrire (certes poétiquement) la première Fête de la jeunesse organisée à Menton, hier, au stade Rondelli. Pour les jeunes, grâce aux jeunes. Le programme ayant été conçu à partir des attentes des adolescents mentonnais, récoltées tout au long de l'année par les oreilles attentives des animateurs du service jeunesse. Repérables à leurs T-shirt bleu Menton.

 

« Il y en aura d'autres »

Avant de couper le ruban officiel, le maire, Jean-Claude Guibal, entouré des représentants dudit service, et de divers élus, les apostrophe : « Ce que vous avez fait là illustre la qualité de vos relations avec les jeunes, ainsi que votre intelligence commune. C'est la première Fête de la jeunesse, il y en aura plein d'autres. » Des mots réconfortants pour qui ne se serait pas levé assez tôt pour éviter la pluie et profiter des activités proposées, toutes plus démentielles les unes que les autres. On aura soulevé des poids au stand de crossfit, sauté pour éviter la faucheuse infernale, guerroyé virtuellement, foncé en mer à jet ski, en aviron ou en paddle, apporté sa contribution à une œuvre de street art, joué au foot enfermé dans une boule de plastique. Voire, pour les plus fous, sauté à 50 mètres au-dessus de jeunes. Et des moins jeunes venus accompagner.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.