“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Folle ambiance autour des années 20

Mis à jour le 11/01/2020 à 10:22 Publié le 11/01/2020 à 10:22
Toute l’équipe de CinéSospel a fait un bond dans les années 20... Le temps d’un après-midi !

Toute l’équipe de CinéSospel a fait un bond dans les années 20... Le temps d’un après-midi ! E.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Folle ambiance autour des années 20

Sur la majestueuse place Saint-Michel à l’ombre de la cathédrale, à 15 h15 sous le bruit caractéristique des moteurs des temps anciens, arrivée de deux motos : une Peugeot de 1928 et une Automoto 1953 pilotées par Patrick et Philippe de l’association « Le Bouclard ».

Sur la majestueuse place Saint-Michel à l’ombre de la cathédrale, à 15 h15 sous le bruit caractéristique des moteurs des temps anciens, arrivée de deux motos : une Peugeot de 1928 et une Automoto 1953 pilotées par Patrick et Philippe de l’association « Le Bouclard ». Puis, sous les klaxons, trois magnifiques voitures entrent en scène : une Ford A 1930, une Ford T 1918 (celle de Laurel et Hardy) et une Ford A Sedan de 1932 Hot Rod.

Dimanche dernier, les équipages très élégants, composés de Christine, Matthieu et Éric de « Sospel Mécanique » ont été accueillis par l’équipe du cinéma au grand complet costumée en Laurel et Hardy avec chapeau melon et nœud papillon. Tout le monde s’est pressé autour de ces belles et rares pièces de collection, et les propriétaires ne se sont pas lassés pas de conter les anecdotes ayant émaillé la vie de ces engins.

Rendez-vous du 28 février au 1er mars

Après les séances photos, c’était le début du spectacle de nouvel an autour de « Laurel et Hardy ». Sous les applaudissements des 104 personnes présentes, les films des deux acolytes se succèdent : La Bataille du siècle », avec son inénarrable bataille de tartes à la crème - rappelons que ce fut la plus grande bataille de tartes à la crème de toute l’histoire du cinéma, car pas moins de quatre mille furent utilisées.

Puis Vive la liberté, avec ses fameuses acrobaties en haut d’un building en construction et enfin œil pour œil qui se termine par la réconciliation de Laurel et Hardy et du propriétaire de la maison qu’ils ont détruite au fur et à mesure que celui-ci détruisait leur voiture.

Beaucoup de rires et d’exclamations, des petits comme des grands, ont accompagné la projection, magistralement accompagnée au piano par Michel Colin.

Celui-ci a ensuite présenté ses accessoires de bruitage, en particulier une boîte à oiseau de 1930 et divers instruments : tambourin, caisse, klaxon et autres trompettes d’époque. Il a été longuement ovationné à la fin du spectacle, puis tous se sont retrouvés autour d’un vin chaud et de pâtisseries, confectionnés avec soin par les membres de l’association « Cinéma d’hier et d’aujourd’hui de Sospel ».

Cinésospel donne rendez-vous aux Sospellois pour le « Cycle des Monstres Sacrés du Cinéma » avec Michel Serrault du vendredi 28 février au dimanche 1er mars, et bien entendu aux séances hebdomadaires du vendredi. E. C.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.