“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fight Aids célèbre les neuf ans de sa Maison de vie

Mis à jour le 10/06/2019 à 10:03 Publié le 10/06/2019 à 10:03
Entourée par l’équipe de la Maison de vie, la princesse Stéphanie a soufflé les neuf bougies de l’établissement.

Entourée par l’équipe de la Maison de vie, la princesse Stéphanie a soufflé les neuf bougies de l’établissement. Fréderic Nebinger

Fight Aids célèbre les neuf ans de sa Maison de vie

La princesse Stéphanie, qui préside l’association, s’est rendue à Carpentras, dans le Vaucluse, pour l’anniversaire de cet établissement qui a accueilli plus de 1 200 résidents depuis sa création

C’est un rendez-vous auquel la princesse Stéphanie reste fidèle. Il y a dix ans, elle avait créé cette Maison de vie, son combat numéro un. Un lieu pensé comme une maison de famille pour accueillir des personnes vivant avec le VIH. Pour leur offrir un temps de repos, une parenthèse dans leur maladie qu’est le sida.

Depuis neuf ans, l’association Fight Aids Monaco, qui a bâti ce projet, fait vivre la maison de Carpentras, où s’est donc rendue la princesse Stéphanie il y a quelques jours pour fêter cet anniversaire.

« Cette année, la date anniversaire a coïncidé avec la fin d’un séjour créatif réalisé par l’artiste Patrick Zambelli pour un groupe de résidents. Nous avons donc pu échanger avec eux et découvrir les œuvres réalisées pendant ces ateliers. Un temps privilégié qu’apprécie particulièrement la princesse », note Hervé Aeschbach, coordinateur de Fight Aids Monaco.

Une maison qui s’adapte

Depuis son ouverture, la Maison de vie de Carpentras fonctionne douze mois par an. « En neuf ans, nous avons accueilli plus de 1 200 résidents. C’est conséquent et la maison s’adapte à l’évolution et à la réalité du sida », continue Hervé Aeschbach. Ainsi, comme ces séjours créatifs, l’équipe a développé des séjours ouverts à une population senior. Et l’affluence reste massive dans cette maison qui demeure un établissement singulier sur tout le territoire français.

Chaque résident qui s’installe paye une participation modique. Le financement des séjours et le fonctionnement de la Maison de vie demeurent ensuite une charge - la principale - de l’association. Qui se mobilise, toute l’année pour récolter des fonds. En mai dernier, en tenant un stand de boissons et nourriture autour du circuit du Grand Prix, les bénévoles ont réussi à collecter 50 000 euros en quatre jours. Le gala, en juillet prochain, devrait permettre également de garnir les caisses (lire ci-dessous).

Dans l’intervalle, l’association continue sa mission de prévention. Ainsi, à l’approche de l’été, l’équipe de Fight Aids sera mobilisée, le 14 juin prochain à partir de 19 heures, sur la darse Sud du port Hercule où se tiendra le classique « Test in the city ». Un stand organisé par les bénévoles qui proposeront des dépistages du VIH gratuits et rapides avec la technique du Test rapide à orientation diagnostique (Trod) qui permet d’avoir un résultat immédiat.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct