“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fêtes, effectifs de police, agents privés... Sécurité renforcée à Monaco pour les événements de fin d’année

Mis à jour le 22/12/2017 à 13:45 Publié le 22/12/2017 à 10:00
 Cette année, la mairie organise des éléments festifs pour le soir de la Saint-Sylvestre. Au-delà du marché de Noël, la nuit de la Saint-Sylvestre il y aura un feu d’artifice et une fête sur l’esplanade du quai Albert-Ier.

Cette année, la mairie organise des éléments festifs pour le soir de la Saint-Sylvestre. Au-delà du marché de Noël, la nuit de la Saint-Sylvestre il y aura un feu d’artifice et une fête sur l’esplanade du quai Albert-Ier. Jean-François Ottonello

Fêtes, effectifs de police, agents privés... Sécurité renforcée à Monaco pour les événements de fin d’année

Comme chaque année à Monaco, un plan de sécurité a été déployé par le gouvernement et la Sûreté publique. Le but : s'assurer que tout le monde passe de bonnes fêtes sans incident.

Si Monaco dispose d'une excellente réputation dans le monde entier, et particulièrement chez les plus grosses fortunes du monde, c'est en partie parce qu'il y fait bon vivre. Pour tous.

Le gouvernement, très conscient de l'atout que représente la sécurité, a déployé un plan, comme chaque année, avec Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l'intérieur, aux manettes.

Le but ? Que les fêtes de fin d'année restent le moment de joie et d'insouciance qu'elles devraient toujours être.

Un rassemblement attendu

"L’an passé, les festivités de fin d’année avaient été annulées en raison de l’attentat du 14-Juillet. Cette année, la mairie organise des éléments festifs pour le soir de la Saint-Sylvestre. Au-delà du marché de Noël, la nuit de la Saint-Sylvestre il y aura un feu d’artifice et une fête sur l’esplanade du quai Albert-Ier. On peut donc s’attendre à un regroupement important de personnes à ce moment-là. Et comme à chaque rassemblement, des dispositifs de sécurité seront mis en place afin de s’assurer que chaque personne ne présente pas un risque pour les autres.", explique Patrice Cellario.

5% d'effectifs en plus 

Le même type de dispositif que ce qui existe déjà est prévu pour les festivités. Avec un renfort accru de la part des services de police, tant en tenue qu’en civil. "Les uniformes sont importants pour la visibilité qu’on en perçoit sur le terrain. Ils sont un élément dissuasif et rassurant", estime le conseiller de gouvernement-ministre de l'intérieur.

Ils sont déjà en moyenne 400 chaque jour à assurer la sécurité en Principauté. Pas toujours visibles, pas tous en même temps. Pour la période des fêtes, ils seront encore plus nombreux. Richard Marangoni, directeur de la Sûreté publique détaille le plan: "Les effectifs sont augmentés d’une vingtaine de personnes chaque jour depuis la mise en place de ce plan de sécurité au début du mois de décembre et qui se prolongera jusqu’au début du mois de janvier. Pour la journée particulière de la Saint-Sylvestre, ce sera une cinquantaine de personnes mobilisées pour sécuriser l’ensemble du territoire en plus du dispositif général".

Le privé en renfort

Des hommes et des femmes qui seront suppléés par le secteur privé spécialement mobilisé pour la sécurisation des enceintes de festivités. "Ce sont des services de sécurité spécialement commandés et mobilisés par les organisateurs sous la supervision de la sûreté publique. C’est-à-dire la mairie pour l’espace public du quai Albert-Ier, comme c’est le cas pour la foire attraction et le marché de Noël. Pour la Darse Sud c’est l’ensemble des commerçants, puisqu’ils seront un peu comme un seul et même établissement. Un dispositif similaire sera mis en place sur la place du casino par la SBM, là aussi sous le contrôle de la Sûreté publique", explique Patrice Cellario, le conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur.

Une collaboration devenue maintenant habituelle entre le public et le privé, et qui se passe plutôt bien d’après le directeur de la Sûreté publique


La suite du direct