Rubriques




Se connecter à

Fête de la musique à La Turbie: à l'unisson, avec un bémol

Mardi soir, la Fête de la musique, proposée par la mairie sur la place Théodore-de-Banville, a été l'occasion pour les passants et surtout les clients des trois restaurants qui bordent les lieux de passer une soirée plutôt cool, accompagnée par les accords de Lou Folks.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 24/06/2016 à 05:07, mis à jour le 24/06/2016 à 05:07
Le groupe Lou Folks a animé la Fête de la musique à La Turbie. M.-E.C.

À partir de 20 h et jusqu'à 23 h, Jérôme et Gilles aux guitares et basse, privés de leur batteur, ont enchaîné les standards jazz, latino (un peu) et autres airs de Santana (beaucoup) avant de terminer entre rock, soul et blues. Avec l'estrade située pile face à sa terrasse, et une grande tablée composée de la majorité municipale venue en famille, Guillaume Botticini (La Cave turbiasque) est ravi : « D'habitude, nous sommes fermés le mardi. Ce soir, j'ai dû refuser du monde. » À l'autre bout de la place, la discrète Cave du Fromager est bien visible pour une fois. « Le fait d'avoir supprimé les voitures nous a permis à tous de doubler nos terrasses, se réjouit Michel Poma. Cela profite à tout le monde et c'est vraiment sympa de voir les enfants courir et s'amuser. C'est une belle fête aussi pour eux. »

Situé entre les deux, Le Provençal a connu le même succès. Mais Jacques, le gérant, n'est pas tout à fait au diapason de ses voisins. Motif de son bémol : « Dommage que ce groupe, bons musiciens, bonne acoustique, n'entraîne pas les gens à danser. À La Turbie, les gens aiment se défouler. Ce soir, nos habitués sont un peu déçus. Alors j'en profite pour leur donner rendez-vous le 8 juillet pour notre prochaine soirée ! »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.