“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fenêtre sur le Nil

Mis à jour le 11/10/2018 à 05:18 Publié le 11/10/2018 à 05:18
Des cercueils, et non sarcophages, car en bois, seront vendus, dont le cercueil comprenant la momie d'un faucon. Un bracelet d'amulettes représentant des scarabées est estimé 6000-8000 euros.

Fenêtre sur le Nil

Autour du Livre des morts, présenté en lot n°130, c'est une large fenêtre qui s'ouvrira sur l'Égypte, ce samedi à 15 h, chez HVMC.

Autour du Livre des morts, présenté en lot n°130, c'est une large fenêtre qui s'ouvrira sur l'Égypte, ce samedi à 15 h, chez HVMC.

Une bibliothèque d'ouvrages « assez rares », car plus édités, sera dispersée ainsi qu'une collection d'amulettes compilées par Noël-Aimé Giron. épigraphiste spécialisé dans les écritures sémitiques du Proche et du Moyen Orient, il fut également consul de France à Port-Saïd dans les années 30. « Cette collection permet d'entrevoir ce qui composait le décor des tombes. Notamment ces amulettes disposées sur le corps des momies pour leurs pouvoirs protecteurs. »

Nombre d'objets en faïence à la glaçure turquoise, ou en pierre, garnissent ce catalogue où apparaissent sept amulettes montées en bracelet. « Les Égyptiens avaient le goût du paraître et c'était la mode aux XIXe et XXe siècles. La documentation est toujours très importante et nous apportons une étude d'Ernesto Schiaparelli, un des plus grands archéologues italiens et directeur du musée égyptien de Turin », se félicite Bianca Massard.

Une petite figure d'hippopotame turquoise, dont 50 exemplaires sont référencés dans le monde, sera adjugée, comme des sarcophages, ou plutôt cercueils puisqu'en bois.


La suite du direct