“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Femmes à l'honneur

Mis à jour le 09/03/2018 à 05:20 Publié le 09/03/2018 à 05:19
Les nouvelles recrues et les « anciennes » de l'administration ont été saluées.

Les nouvelles recrues et les « anciennes » de l'administration ont été saluées. Manuel Vitali / Dir. Com.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Femmes à l'honneur

La communauté internationale a célébré, hier, la Journée internationale des droits des femmes, instituée par les Nations Unies en 1975 dans le but de promouvoir les droits des femmes ainsi que leur reconnaissance sociale.

La communauté internationale a célébré, hier, la Journée internationale des droits des femmes, instituée par les Nations Unies en 1975 dans le but de promouvoir les droits des femmes ainsi que leur reconnaissance sociale.

Le Ministre d'État Serge Telle, représenté par le conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé Didier Gamerdinger, a choisi de mettre à l'honneur cette année le personnel féminin administratif ayant 20 ans d'ancienneté, ainsi que les nouvelles recrues de 2017.

« Une approche différente de l'administration permettant de croiser les expériences professionnelles, dans un moment de convivialité », a-t-il indiqué, réaffirmant la place éminente de la femme dans la société moderne ainsi qu'en Principauté.

Il a tenu à rappeler à ses hôtes leur rôle prépondérant au sein du service public, en ajoutant : « Vous êtes une composante majeure de l'administration, à tous les sens du terme. Certaines d'entre vous ont déjà accédé à de hautes responsabilités, et vous, qui venez de rentrer dans l'administration, pouvez légitimement y aspirer aussi. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.