“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Faut-il reconstruire Mossoul à l’identique ?

Mis à jour le 08/01/2020 à 10:25 Publié le 08/01/2020 à 10:25
Mounir Bouchenaki, qui conseille Audrey Azoulay, la directrice générale de l’Unesco, a parlé de la situation qu’il observe à Mossoul, où il se rend régulièrement.

Mounir Bouchenaki, qui conseille Audrey Azoulay, la directrice générale de l’Unesco, a parlé de la situation qu’il observe à Mossoul, où il se rend régulièrement. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Faut-il reconstruire Mossoul à l’identique ?

Une conférence sur la thématique de la défense du patrimoine s’est tenue lundi soir au Théâtre des Variétés, abordant la situation à Mossoul qui a été totalement détruite

C’est au Théâtre des Variétés que l’Association monégasque pour la connaissance des arts a invité Mounir Bouchenaki, ancien sous-directeur général pour la Culture à l’Unesco, pour une conférence intitulée « Défendre le patrimoine ».

Un moment fort durant lequel celui qui seconde Audrey Azoulay, l’ex-ministre de la Culture française devenue directrice générale de l’Unesco, a évoqué l’exemple concret qu’il connaît bien de Mossoul.

Cette ville qui s’est retrouvée au cœur de l’actualité quand l’organisation terroriste État islamique s’en est emparée pour en faire son siège. C’est aujourd’hui une ville intégralement détruite, qui bénéficie d’un partenariat entre les Émirats arabes unis, l’Unesco et l’Irak, de 50 millions de dollars pour aider à reconstruire.

Mais reconstruire comment ? « A Mossoul, on se pose la même question qu’à Paris à propos de Notre-Dame. Faut-il construire vite et moderne, ou prendre le temps de reconstruire à l’identique ? » résume l’archéologue. Une question à laquelle il n’apportera que des éléments de réponse, évoquant l’exemple bien connu de Varsovie, presque totalement détruite et dont la vieille ville a été reconstruite à l’identique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Une réflexion est donc engagée, qui implique de réfléchir à ce qu’est le patrimoine. Un moment passionnant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.