“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

80 personnes ont nettoyé les plages mentonnaises ce dimanche avant de s'attaquer...

Menton met en vente cette villa emblématique du bord de mer

La gare de Beaulieu avant sa constitution en commune en 1891.

Beaulieu se souvient...

Au plus fort de la fréquentation touristique, cet été place du Casino, la modification des axes de circulation avait créé quelques remous.

Piétonnisation de la place du Casino : c'est fini !

Christophe Viret aux côtés du maire, André Ipert et de la conseillère régionale, Laurence Boetti-Forestier.

Le directeur du parc du Mercantour en visite à Breil

Fatigué, le prince Albert de Monaco allège son programme mais sera présent à Herculis

Mis à jour le 11/07/2018 à 23:06 Publié le 11/07/2018 à 22:58
Le prince Albert II devrait toutefois assister au meeting d'athlétisme Herculis et au bal de la Croix-Rouge, les 20 et 27 juillet.

Le prince Albert II devrait toutefois assister au meeting d'athlétisme Herculis et au bal de la Croix-Rouge, les 20 et 27 juillet. Photo Cyril Dodergny

Fatigué, le prince Albert de Monaco allège son programme mais sera présent à Herculis

Le Palais princier a publié ce mercredi un communiqué dans lequel il indique que le prince Albert II est actuellement victime d'un "état de fatigue" qui le contraint à alléger son agenda du mois de juillet.

Ce mercredi en fin d'après-midi, le prince Albert II était très attendu au Musée océanographique. Et pour cause. Robert Calcagno, le directeur des lieux, devait lui faire découvrir en primeur le nouvel espace d'exposition intitulé «Monaco et l'océan, de l'exploration à la protection», dédié à son trisaïeul le prince Albert Ier, son père le prince Rainier III - avec en toile de fond le commandant Cousteau qui était alors aux commandes du Musée -, et à lui-même.

Dans la matinée, le Palais a fait savoir qu'il ne serait pas là. Étonnant. Pas le genre de la maison, pourrait-on même dire. L'explication est tombée par voie de communiqué de presse, ce mercredi à 18h55.

Le Palais princier...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct