Rubriques




Se connecter à

Faire le tour du monde en vélo avec le Club des Reporters

Un tour du monde en vélo, c'est ce que le « Club des Reporters » propose pour sa prochaine soirée, ce mercredi 3 mai à la salle 93 à 20 h 45.

S.I. Publié le 02/05/2017 à 05:16, mis à jour le 02/05/2017 à 05:16
Solange Suard avec son vélo et sa remorque, franchissant un col au Ladakh, en Inde,  à plus de 4 000 m d'altitude.
Solange Suard avec son vélo et sa remorque, franchissant un col au Ladakh, en Inde, à plus de 4 000 m d'altitude. S.I.

Un tour du monde en vélo, c'est ce que le « Club des Reporters » propose pour sa prochaine soirée, ce mercredi 3 mai à la salle 93 à 20 h 45.

Le club accueillera Solange Suard, qui va présenter des images inédites prises lors de son parcours à vélo, à travers les cinq continents.

Partie de Roquebrune-Cap-Martin où elle était professeur de sports, Solange a ainsi voyagé, mettant dans ses bagages pas moins de deux boîtiers photographiques.

 

Elle va partager lors de cette soirée ses aventures, fabuleuses !

En quelques heures, elle résumera à travers ses photos projetées sur grand écran, son voyage qui aura duré 26 mois. Solange souhaitait présenter à ses élèves au travers d'un blog, la vie de la femme et de l'enfant dans le monde, et les éveiller à la tolérance.

Le 3 mai sera l'occasion de prendre connaissance de l'expérience d'une femme voyageant seule et à vélo autour du monde, à travers son témoignage.

Rappelons que les soirées « Club des reporters » sont gratuites et destinées à tous les publics. Un pot de l'amitié clôturera la soirée et permettra davantage des échanges entre l'auteur et les passionnés de voyages, photos…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.