“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fadila Farouk se souvient

Mis à jour le 30/07/2018 à 05:02 Publié le 30/07/2018 à 05:02

Fadila Farouk se souvient

Quand elle épouse en 1976 à Monaco le roi Fouad II d'Égypte, souverain en exil, Dominique Picard devient Fadila Farouk, et embrasse un destin lié à l'histoire du pays des pharaons

Tout ce que j'ai fait dans la vie, je l'ai fait par amour ». Ainsi Fadila Farouk résume son parcours en ouvrant son livre de souvenirs. En épousant en 1976, le roi Fouad II, dernier souverain d'Égypte, elle a choisi un destin particulier.

Aux côtés d'un roi en exil rencontré à l'adolescence, par le biais de son frère, pensionnaire de l'école du Rosey en Suisse, comme Fouad II. Elle s'appelle à l'époque Dominique Picard, fille de parents alsaciens.

Le couple s'unit civilement le 16 avril 1976 dans le seizième arrondissement de Paris. « Mais le roi Fouad II tenait à une cérémonie religieuse ». Cette cérémonie religieuse, célébrée à l'automne 1977, se tient dans un lieu inédit. La salle des Glaces du Palais princier de Monaco. Un honneur...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct