Rubriques




Se connecter à

Extinction de Voix... des Merveilles !

Après deux ans d'existence, l'association « Voix des Merveilles » vient de mettre un terme à sa destinée par la démission de la présidente Maria-Rosa Carminati et de son bureau et la dissolution de l'association.

Publié le 22/11/2018 à 05:14, mis à jour le 22/11/2018 à 05:14
Jacques Carenco expose les points qui amènent à la dissolution de l'association.
Jacques Carenco expose les points qui amènent à la dissolution de l'association. A.D.S.

Après deux ans d'existence, l'association « Voix des Merveilles » vient de mettre un terme à sa destinée par la démission de la présidente Maria-Rosa Carminati et de son bureau et la dissolution de l'association. Lors de cette dernière assemblée générale extraordinaire, les raisons de cette décision ont été largement commentées : l'association qui a produit un festival lyrique de très haute qualité n'a dans un premier temps pas trouvé son public (projet démesurément ambitieux, intempéries, gestion bohème). Même si le budget présente un équilibre rassurant, le conseil d'administration est parvenu à la conclusion que les choses ne pouvaient demeurer en l'état pour une troisième édition. Trois dispositions majeures ont été votées à l'unanimité : ne pas donner quitus, nommer deux « liquidateurs » en la personne de Jacques Carenco et Bernard Castet et enfin convoquer une assemblée générale constitutive en janvier prochain, afin de faire renaître sous une forme beaucoup mieux adaptée la production de ce festival « Voix des Merveilles » qui a donné à voir en deux ans des concerts et récitals d'exception. A.D.S.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.