Rubriques




Se connecter à

Extension en mer et seconde vie au Larvotto

Avec les quelque six hectares qui vont être gagnés au Portier, le gouvernement prévoit la rénovation du front de mer, du port au Méridien, en passant par le Fairmont Hotel

Joëlle Deviras Publié le 02/07/2016 à 05:11, mis à jour le 02/07/2016 à 05:11
Faire du Larvotto un véritable lieu de promenade, agréable, élégant, avec une offre de commerces élargie : telle est l'ambition du gouvernement en marge des travaux de l'extension en mer.
Faire du Larvotto un véritable lieu de promenade, agréable, élégant, avec une offre de commerces élargie : telle est l'ambition du gouvernement en marge des travaux de l'extension en mer. Cyril Dodergny

On chuchote déjà le nom d'un des plus grands architectes actuel : Renzo Piano… L'Italien pourrait dessiner le Larvotto II, c'est-à-dire concevoir le réaménagement global du bord de mer, du Faimont Hotel au Méridien. Jeudi matin, après sa rencontre matinale avec les journalistes locaux, le ministre d'État est parti avec Marie-Pierre Gramaglia, Jean Castellini et le secrétaire général Robert Colle. Direction Gênes, où est installé l'architecte.

Coût de l'opération envisagée : quelque 60 millions d'euros - mais le projet n'est pas encore défini et donc encore moins chiffré. On sait seulement que cette complète réhabilitation, en marge mais dans le prolongement de l'extension en mer, sera prise en charge financièrement par le groupement SAM L'Anse du Portier/Bouygues Travaux publics (c'est-à-dire le groupe Bouygues, mais aussi, du côté des acteurs locaux, Engeco, Entreprises JB Pastor & Fils, Michel Pastor Group, Smetra et Satri.)

Cohérence du front de mer

 

« Cette rénovation du Larvotto, c'est une occasion formidable de mettre en cohérence tout notre front de mer, explique Serge Telle, ministre d'État. Avec l'extension en mer, il vaut mieux mettre tout cela en cohérence. Maintenant que le groupement a la responsabilité de la rénovation, on s'est dit : autant opter pour un grand architecte sur le projet. »

Pour Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme, il s'agit d'« une vision cohérente et urbanistique du Fairmont Hotel au Méridien. »

Du Fairmont effectivement puisque les propriétaires du quatre étoiles luxe - les frères Livingstone - envisagent, eux aussi, une rénovation complète de l'établissement hôtelier pour être en phase avec les standards actuels. Or, « nous voudrions que les gens aillent du port au Méridien en longeant la mer à pied », note Marie-Pierre Gramaglia. C'est donc « une réflexion globale et en profondeur » de toute la face Est du pays qui se dessine actuellement.

Serge Telle le confirme, il ne veut pas d'une extension indépendante du reste du pays, une presqu'île aux allures d'îlot. « Nous ne souhaitons pas que cette extension en mer se fasse de façon autonome. »

 

Alors, une promenade devant les plages, qui tire définitivement un trait sur les aménagements des années 70 surannées et rénovés a minima, c'est terminé. Enfin presque, puisque les travaux ne démarreraient pas avant quatre ans… Et fort est à penser que le Larvotto, tel qu'il est aujourd'hui, ne laissera personne nostalgique.

Début des travaux vers 2020

Il s'agit d'abord et avant tout de construire l'assise de l'extension. On peut donc logiquement penser que le grand lifting du Larvotto démarrera en 2020. « La responsabilité de Bouygues est de construire une dalle, explique Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l'Économie. Le groupement va réaliser le projet de rénovation du Larvotto. Il est hors de question de commencer ces travaux très rapidement. »

Le nouveau Larvotto sera totalement revu avec, notamment, davantage de locaux commerciaux.

Plus qu'une simple rénovation, c'est, ici encore, un quartier qui est modernisé en profondeur… Si l'on tient compte des chantiers en cours ou à venir de la place du Casino, de l'îlot Pasteur, du "Très Grand Ida", du centre commercial de Fontvieille, de Testimonio II, de deux musées et d'un immeuble d'habitation sur le quai Antoine-Ier, le Monaco de nos enfants ressemblera bien peu à celui que nous connaissons ou que nous avons encore en mémoire.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.