“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Exploration sous-marine : L'Atalante en escale à Monaco

Mis à jour le 27/09/2018 à 05:17 Publié le 27/09/2018 à 05:17
Le navire océanographique de l'Ifremer a recueilli des données précieuses par 2 000 mètres de profondeur.

Le navire océanographique de l'Ifremer a recueilli des données précieuses par 2 000 mètres de profondeur. P. Gilles

Exploration sous-marine : L'Atalante en escale à Monaco

Lundi 24 septembre, le navire océanographique de l'Ifremer, L'Atalante, a fait escale à Monaco.

Lundi 24 septembre, le navire océanographique de l'Ifremer, L'Atalante, a fait escale à Monaco. Ce bâtiment, équipé notamment d'un robot téléguidé pouvant plonger jusqu'à 6 000 mètres de profondeur, a été mis à disposition par la préfecture maritime Méditerranée pour des recherches océanographiques menées dans le cadre de l'Accord Ramoge (1).

Du 18 au 24 septembre, L'Atalante a sillonné, à plus de 2000 m de profondeur, les eaux de la zone Ramoge. Grâce à Victor 6000, le fameux robot, doté d'outils d'investigation (caméras, pinces et aspirateur pour des prélèvements et échantillonnages, carottes à sédiments), huit zones d'intérêt écologique de la zone ont pu être explorées avec précision.

Cette campagne a permis de recueillir des données sur les habitats et les espèces présents dans ces zones profondes et de renseigner sur les pressions que ces zones d'intérêt écologique subissent - accumulation de déchets notamment.

L'équipe de scientifiques (2) a profité de cette escale en Principauté pour faire part de ses travaux aux autorités et représentants des trois pays membres de l'Accord Ramoge. Lorsque les scientifiques auront traité les données, on connaîtra les résultats concernant l'état de conservation de la biodiversité dans la zone, ce qui permettra de préconiser des mesures de préservation.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct