“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Exploits de Jacquet et Atmane

Mis à jour le 11/04/2019 à 10:11 Publié le 11/04/2019 à 10:11
Kyrian Jacquet (à g.) a sorti la tête de série n°1, le Canadien Baadi. Dans le tableau féminin, Julie Belgraver a rejoint les quarts sans encombre, en dominant

Kyrian Jacquet (à g.) a sorti la tête de série n°1, le Canadien Baadi. Dans le tableau féminin, Julie Belgraver a rejoint les quarts sans encombre, en dominant DR

Exploits de Jacquet et Atmane

L’arrivée de la pluie tant redoutée, annoncée par une météo menaçante avait conduit le juge arbitre Yannick Meloux à avancer la programmation.

L’arrivée de la pluie tant redoutée, annoncée par une météo menaçante avait conduit le juge arbitre Yannick Meloux à avancer la programmation. Pas moins de seize simples et dix-huit doubles étaient au menu de la journée d’hier, consacrée au 2e tour.

Dès la fin de la matinée, deux représentantes du Team France obtenaient leur qualification : la Nordiste Elsa Jacquemot qui exécutait sans indulgence Margaux Rouvroy, bientôt suivie par Julie Belgraver tout aussi expéditive face à la Tchèque Marketa Panackova.

Sur les coups de 11h, les connaisseurs se rassemblaient autour du Central, attirés par la confrontation de deux purs talents du circuit Juniors, l’Italien Luca Nardi et le Français Terence Atmane. La première manche tombait dans l’escarcelle du gaucher alsacien en feu, monstre de puissance qui attaquait sous tous les angles. Au rythme de deux aces par jeux et d’une avalanche de coups gagnants, il scellait le match en deux petits sets.

Coup de tonnerre, hier en fin d’après-midi. L’Auvergnat Kyrian Jacquet a réalisé l’exploit de la journée. Dans un troisième set au couteau joué entre les gouttes, il envoyait à la trappe la tête de série n°1, le Canadien Taha Baadi.

A contrario, le tableau féminin a sagement respecté la hiérarchie.

L’Espagnole Carlota Martinez Cirez, tête de série n°2, adepte des rallyes du fond de court, venait à bout de la Russe Ekaterina Vinnik à l’issue d’un match marathon.

La tête de série n°1, la Tchèque Lavickova Kristyna, effaçait sans forcer la parisienne Helena Stevic.

Enfin, l’Allemande Julia Middendorf a dompté sans état d’âme la Cannoise Lola Marandel.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.