“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Évacuer un bus en urgence et en toute sécurité

Mis à jour le 19/05/2017 à 05:23 Publié le 19/05/2017 à 05:23
A 11 heures lundi matin, c'était au tour de la classe de CM1-CM2 de se plier à l'exercice sécurité - évacuation d'un car.

A 11 heures lundi matin, c'était au tour de la classe de CM1-CM2 de se plier à l'exercice sécurité - évacuation d'un car. M.-E. C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Évacuer un bus en urgence et en toute sécurité

Ce lundi matin, les 170 élèves de l'école élémentaire de La Turbie et leurs enseignantes se sont succédé, par classe, au pied de la mairie où les attendaient Christophe Duplant, le policier municipal en charge de la formation à la sécurité routière, l'adjudant Daniel Candela, pompier, formateur sécurité, Liliane Cloupet, élue en charge des affaires scolaires et… un autocar.

Ce lundi matin, les 170 élèves de l'école élémentaire de La Turbie et leurs enseignantes se sont succédé, par classe, au pied de la mairie où les attendaient Christophe Duplant, le policier municipal en charge de la formation à la sécurité routière, l'adjudant Daniel Candela, pompier, formateur sécurité, Liliane Cloupet, élue en charge des affaires scolaires et… un autocar.

Objectif : apprendre à évacuer un autocar en toute sécurité. Cet atelier d'une vingtaine de minutes par classe a été l'occasion pour Daniel Candela et Christophe Duplant d'enseigner aux enfants le bon comportement, en commençant… par dire bonjour au chauffeur.

Puis, à bien se tenir dans un car, à respecter le matériel, à attacher la ceinture et, en cas d'urgence, à repérer et utiliser le marteau brise vitre, ainsi que les différentes issues de secours.

Enfin, à évacuer le véhicule, sans se bousculer, dans l'ordre, en commençant par le fond.

« Pourquoi ? » ont demandé les enfants, trouvant plutôt logique que les plus proches de la porte commencent par s'échapper.

« Parce que, en cas de feu des moteurs qui sont à l'arrière, les voyageurs du fond sont tout de suite incommodés alors que, devant, les voyageurs bénéficient de l'air frais qui arrive par la porte, que le chauffeur a ouverte. »

Autres consignes apprises ce lundi matin : « J'attends le bus en m'éloignant du bord de la chaussée (en cas de chahut, je ne risque pas d'être projeté sur la chaussée). Je monte dans le bus avec mon sac à dos porté devant (en cas de bousculade, je suis protégé par mon cartable). Je descends du bus et j'attends son départ avant de traverser, pour voir et être vu ». Des conseils qui pourraient servir aussi aux grands…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.