“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Et voici les lauréats des Rencontres philosophiques

Mis à jour le 09/06/2019 à 10:02 Publié le 09/06/2019 à 10:02
Les membres fondateurs des Rencontres philosophiques de Monaco, le jury et les lauréats 2019.

Les membres fondateurs des Rencontres philosophiques de Monaco, le jury et les lauréats 2019. Stéphane Danna / Dir. Com.

Et voici les lauréats des Rencontres philosophiques

Emma Pallanca, élève au lycée Albert-Ier, a décroché le Prix Lycéen 2019 des Rencontres philosophiques de Monaco, parmi cinq finalistes « très difficiles à départager », d’après Charlotte Casiraghi

Simone Weil et la grâce », « Mélanie Klein et l’œdipe », « Jacques Lacan et l’inconscient », «Claude Levi-Strauss et la structure », « Roland Barthes et la mythologie »… Hier, la Villa Sauber est devenue le terrain de jeu de professeurs, écrivains et autres intellectuels venus donner des « leçons de philosophie ». Le principe : douze thèmes examinés au travers de douze philosophes majeurs du XXe siècle.

Ce samedi est venu clore deux journées très denses organisées par les Rencontres philosophiques de Monaco, que préside Charlotte Casiraghi, et qui ont remis leurs prix 2019, vendredi soir, au Musée océanographique.

Trois prix ont été décernés, récompensant un auteur, une maison d’édition et un lycéen de Monaco (voir le palmarès ci-contre).

« Bon entraînement pour le bac »

Emma Pallanca a remporté le Prix Lycéen, décerné par les membres fondateurs des Rencontres philosophiques de Monaco : Charlotte Casiraghi, son ancien prof de philo Robert Maggiori, et les philosophes Joseph Cohen et Raphaël Zagury-Orly.

Cette élève du lycée Albert-Ier fait partie de la soixantaine de lycéens monégasques à avoir participé à ce concours. « C’est mon professeur de philo, M. Grolleau, qui m’a encouragée à m’inscrire, en m’expliquant que ce serait un bon entraînement, indique la jeune fille de 18 ans. J’aime bien cette matière que j’ai découverte cette année. Et j’ai apprécié cette manière différente de disserter : nous avions le droit de nous appuyer sur des livres, des magazines et tous autres types de supports, ce qui permet d’être plus précis, d’utiliser davantage de citations, et d’avoir moins de pression. »

Tous les candidats ont dû plancher sur un même sujet : « Comment savons-nous que nous n’avons pas affaire à des machines ? » Aux yeux des membres fondateurs des Rencontres philosophiques, Emma Pallanca est celle qui a répondu avec le plus d’arguments et de talent à cette question philosophique.

« Très difficile de les départager »

Un choix qui n’a pas été simple, comme le confie Charlotte Casiraghi : « Je ne me permets pas de commenter le travail réalisé par tous ces lycéens. Je peux juste vous dire que les copies étaient bonnes et que les cinq meilleures étaient excellentes. C’était très difficile de les départager. Nous avons été particulièrement sensibles au fait que, dans leur copie, beaucoup ont cité les ateliers que l’on organise, tout ce qu’ils y ont appris tout au long de l’année. Le fait qu’une soixantaine de lycéens aient eu envie de participer à ce concours est un bel espoir. »

La fille de la princesse Caroline constate ainsi « un engouement pour la philosophie ». « Des lycéens sont venus me dire, lors de la remise des prix, qu’ils allaient poursuivre des études de philosophie, ce qui m’a beaucoup touchée. Car la philosophie n’est pas seulement un examen à passer en terminale, elle permet de mieux comprendre le monde dans lequel on vit. »

« C’était une très belle surprise, se réjouit Emma. C’était aussi une super expérience, on a tous pu côtoyer des philosophes, c’était très enrichissant et ça nous permet de bien préparer le bac. » Emma et ses camarades de terminale verront cela le lundi 17 juin, date de l’épreuve.

Prix lycéen : Emma Pallanca. Ce prix est décerné par les membres fondateurs des Rencontres philosophiques à un élève de terminale de Monaco ayant participé au concours.

Le Prix : Marie Garrau, Politiques de la vulnérabilité (CNRS Éditions). Ce prix, décerné par le jury, récompense un ouvrage de philosophie publié en langue française, paru en 2018.

Mention honorifique : Les Belles lettres, maison d’édition qui fête cette année son 100e anniversaire. Ce prix honore un éditeur de langue française qui s’est illustré dans la publication d’ouvrages philosophiques ou fait vivre des collections.

Charlotte Casiraghi, la lauréate du Prix lycéen Emma Pallanca et Jean-Sébastien Gérondeau, le directeur général de Montblanc France.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.