“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Entrez dans l'univers d'Agnès Bouche au centre culturel La 8ème Alchimie invite au jeu

Mis à jour le 08/08/2016 à 05:07 Publié le 08/08/2016 à 05:07
Agnès Bouche (à dr.) et son Univers, un triptyque représentant une envolée calligraphique et symbole poétique de la diversité des peuples.

Entrez dans l'univers d'Agnès Bouche au centre culturel La 8ème Alchimie invite au jeu

Elles so t réalisées en bois d'essences diverses, où chaque pièce est découpée, lissée, transformée, pour obtenir le relief désiré… D'une harmonieuse association de couleurs et de formes, imbriquées ou juxtaposées, naissent les œuvres d'Agnès Bouche, imprégnées de poésie, pensées inhérentes à la nature, valeurs philosophiques ou spirituelles… Les œuvres grand format d'Agnès Bouche, entre peinture et sculpture, marquent la dernière exposition de la saison à la galerie du centre culturel, une belle « apothéose », comme l'a souligné le maire Gérard Spinelli lors du vernissage.

Elles so t réalisées en bois d'essences diverses, où chaque pièce est découpée, lissée, transformée, pour obtenir le relief désiré… D'une harmonieuse association de couleurs et de formes, imbriquées ou juxtaposées, naissent les œuvres d'Agnès Bouche, imprégnées de poésie, pensées inhérentes à la nature, valeurs philosophiques ou spirituelles…

Les œuvres grand format d'Agnès Bouche, entre peinture et sculpture, marquent la dernière exposition de la saison à la galerie du centre culturel, une belle « apothéose », comme l'a souligné le maire Gérard Spinelli lors du vernissage.

Dans sa vie comme dans ses œuvres, Agnès valorise le sens de la communion et du partage. Communion avec la nature comme l'arbre, « symbole manifeste de la vie, trait d'union entre la terre et le ciel, entre le visible et l'invisible », communion avec l'océan, permettant un « voyage intérieur aquatique » qui allège toutes les peurs, ou encore associée à l'innocence de l'enfance ou à la féminité ; communion avec des peuples premiers du Brésil ou Pérou qui allient nature et spiritualité…

Superposition de mots

Ses inspirations, l'artiste les puisent en outre dans des poèmes ou citations d'auteurs, voire même dans ses propres écrits. Sensible à l'esthétique de la calligraphie de toute origine (européenne, chinoise, japonaise, hindi, arabe,...), elle superpose des mots percutants dans toutes ces langues symbolisant les différentes cultures, créant ainsi « un lien ethnique imaginaire » rapprochant et unifiant la diversité des peuples.

Reçue au concours des Beaux-arts de Paris, Agnès suit les cours de sculpture à l'Ecole Boulle, un cursus d'histoire de l'Art et de la peinture à l'Ecole du Louvre, et d'arts plastiques à l'Académie Charpentier. Diplômes en poche, à 23 ans, elle parcourt l'Europe, s'installe en Italie puis au Danemark. La diversité culturelle nourrit sa créativité, du stylisme de mode à l'architecture d'intérieur, du graphisme au Design, de la peinture à la sculpture.

De retour à Paris, elle entre à la Maison des Artistes et devient membre des Ateliers d'Art de France.

Elle a participé à des expositions prestigieuses : Grand Palais à Paris, Palais de Tokyo, Art Basel, Convention Centre Miami, Monaco Yacht Show...

Que faisons-nous de nos rêves de gloire et jeux d'enfants en devenant grands ? Jeudi soir, dans le cadre des Estivales du conseil départemental, en revisitant deux classiques de la comédie - Feu la mère de Madame (Feydeau) et Les Boulingrins (Courteline), Aurélie Béraldo, Gratiane Rigaud, Mathias Kellerman et Xan Reinosa, les comédiens de la Compagnie 8ème Alchimie (1), ont invité les quelque 110 spectateurs présents au pied du Trophée d'Auguste à ne jamais oublier l'enfant qu'ils furent et à jouer. Eux, en tout cas, s'en donnèrent à cœur joie, avec une énergie et un talent indéniables.

Dans leur spectacle Quand on sera grand, ils respectent les textes originaux des deux pièces et les animent, les ponctuent, de références à notre monde moderne - clins d'œil musicaux et cinématographiques, poursuite sur scène au son de Benny Hill, apparition fulgurante de super héros, ambiance cartoon. Avec ces incursions modernes subtilement dosées, les comédiens s'amusent, donnent du bonheur au public tout en célébrant le théâtre, un art vivant.

Ce soir-là, les spectateurs ont fait fi, durant quelque 90 précieuses minutes, de leurs tracas, et du vent frais qui balayait le site du Trophée, pour chanter au final à l'unisson avec les comédiens, sur l'air de Highway to Hell (AC/DC) « Quand je serai grand, je n'oublierai pas mes rêves d'enfant. »

De gauche à droite : Mathias, Gratiane, Aurélie et Xan, les comédiens de la compagnie 8ème Alchimie ont partagé avec les spectateurs l'importance de garder son cœur d'enfant et le bonheur de jouer.
De gauche à droite : Mathias, Gratiane, Aurélie et Xan, les comédiens de la compagnie 8ème Alchimie ont partagé avec les spectateurs l'importance de garder son cœur d'enfant et le bonheur de jouer. M.-E.C.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct