“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Encore un jour pour voir les plus beaux pur-sang

Mis à jour le 24/06/2018 à 05:03 Publié le 24/06/2018 à 05:03
Le modèle (comprendre la tête, l'encolure, le corps, la ligne de dos et les jambes) ainsi que l'allure du pur-sang sont jugés.

Le modèle (comprendre la tête, l'encolure, le corps, la ligne de dos et les jambes) ainsi que l'allure du pur-sang sont jugés. S.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Encore un jour pour voir les plus beaux pur-sang

Le championnat des pur-sang arabes se déroule ce week-end au stade Rondelli, à Menton. L'occasion d'admirer les plus beaux chevaux de la race aux titres prestigieux

Ce championnat, né à Menton en 1991, est devenu en vingt-sept ans une compétition à la renommée internationale et surtout incontournable. Les meilleures écuries de chevaux arabes se retrouvent le temps d'un week-end, face à la mer, au stade Rondelli.

La compétition mentonnaise est un événement clef de la saison et un tremplin pour le championnat du monde de Paris en décembre. Ce n'est pas le speaker qui dira le contraire : « Menton représente une opportunité dans la carrière d'un jeune pur-sang. »

En effet, chaque année, de nombreux champions du concours de Menton se retrouvent sacrés à Paris. Les écuries bichonnent leurs chevaux car le modèle et l'allure sont évalués. Le jury, composé de six professionnels internationaux, donne une note de 0 à 20 en jugeant le type, la tête, l'encolure, le corps, la ligne de dos, les jambes et le mouvement.

Pendant que le pur-sang défile, le staff de l'écurie se remue aussi aux abords de la piste. Armés de leur cravache et sachet plastique, ils l'agitent pour que le cheval reste concentré tout au long de sa présentation.

Rendez-vous international

Le jury est international mais pas seulement. Les chevaux et le public viennent du monde entier. « La compétition se déroule toujours à guichets fermés et le public vient du Brésil, des États-Unis, des Émirats Arabes Unis et encore plein d'autres horizons… », explique Christiane Chazel, la présidente de l'association pour la promotion du cheval arabe.

« Je viens de Suède, je suis en vacances dans la région et suis passionné de chevaux. Ce championnat était une belle coïncidence, je ne pouvais pas ne pas y aller », raconte Tomas. D'autres sont ici pour la gagne. Notamment les propriétaires des pur-sang qui applaudissent leur animal dès qu'il rentre en piste. « Évidemment, nous voulons remporter un prix, c'est un championnat important aujourd'hui », déclare Ahmad, venu des Émirats.

Au terme de la compétition, trois chevaux seront sacrés champions. Pour connaître le résultat final, il faudra patienter jusqu'à ce soir. La compétition se poursuit ainsi aujourd'hui, dès 9 h, avec les Yearling femelles de classe 1 - A.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.