“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Enchères : 80 000 € pour l'hommage aux Fratellini

Mis à jour le 21/01/2016 à 05:05 Publié le 21/01/2016 à 05:05
La vente, qui s'est tenue hier soir au Yacht-club, a attiré beaucoup de visiteurs durant l'exposition qui l'a précédée.

La vente, qui s'est tenue hier soir au Yacht-club, a attiré beaucoup de visiteurs durant l'exposition qui l'a précédée. Jean-François Ottonello

Enchères : 80 000 € pour l'hommage aux Fratellini

Plus de 80 000 euros, 81 315 euros exactement. C'est le résultat de la vente aux enchères proposée hier soir par la maison Artcurial, au Yacht-club, à l'occasion d'une session rendant hommage aux frères Fratellini. Des légendes du cirque de la première moitié du XXe siècle..

Plus de 80 000 euros, 81 315 euros exactement. C'est le résultat de la vente aux enchères proposée hier soir par la maison Artcurial, au Yacht-club, à l'occasion d'une session rendant hommage aux frères Fratellini. Des légendes du cirque de la première moitié du XXe siècle.

Sous le marteau de François Tajan, président délégué d'Artcurial, une centaine de lots issus de la collection d'un particulier. Des objets, affiches, photos anciennes, accessoires de scène et instruments de musique ayant appartenu aux clowns Paul, François et Albert Fratellini. Un peu plus de la moitié des lots présentés ont été vendus.

Parmi les pièces parties aux prix les plus élevés : une guitare Resonator de 1930 ayant appartenu à François Fratellini, adjugée à 13 700 euros, frais compris. Un petit concertina en bois verni, du même François, est parti à 6 500 euros. Un costume de scène et un chapeau de François Fratellini ont été vendus pour 5 200 euros et une malle de voyage 2 100 euros. Une bonbonnière en céramique émaillée signée Bernhard Bloch a été adjugée à 3 100 euros, soit trois fois son estimation de départ.

« Dimension culturelle »

Un résultat « honorable » pour François Tajan, bien qu'un peu déçu par les prix auxquels sont parties les affiches proposées hier soir. « De belles pièces que nous imaginions plus attractives, mais c'est un marché spécifique », souligne le commissaire-priseur. Une vente un peu particulière aussi, organisée dans une semaine d'enchères hivernales, en plein Festival du cirque de Monte-Carlo, pour les collectionneurs, les amoureux du cirque. « Cette vente était aussi un bel hommage aux frères Fratellini. L'enjeu financier est loin de ce que nous avons pu réaliser sur les autres ventes de la semaine mais il y avait une dimension culturelle importante, explique François Tajan. Ça fait aussi partie de notre mission de transmettre un patrimoine culturel. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct