“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

En ligne de mire : Bucarest, Naples, Turin, Rostov et Séoul

Mis à jour le 20/06/2019 à 10:19 Publié le 20/06/2019 à 10:19

En ligne de mire : Bucarest, Naples, Turin, Rostov et Séoul

Après Vienne en mai, le Monaco Economic Board programme cinq autres missions économiques à l’étranger cette année. Celle en Corée du Sud sera « une très grosse opération » pour Guillaume Rose

Quelque 300 dirigeants de la Principauté ont participé, lundi soir au Monte-Carlo Beach, à un nouvel opus - le 35e - du Rendez-vous des adhérents, orchestré par le Monaco Economic Board.

C’est devenu une habitude, cette grand-messe a débuté par une séquence business entre membres du MEB. Ainsi, 85 rendez-vous avaient été programmés, au cours desquels 55 entreprises ont eu l’occasion, lors de tête-à-tête d’une dizaine de minutes, de faire connaissance, d’étoffer leur réseau et, le cas échéant, d’entrevoir des raisons de faire affaire.

Si les adhérents sont venus aussi nombreux à ce 35e Rendez-vous, c’était sans doute aussi pour découvrir les projets de Guillaume Rose. Après le mot de bienvenue du président Michel Dotta, le nouveau directeur général exécutif du MEB - il est en poste depuis mars dernier - a déroulé le programme de l’année.

À la rencontre des « ambassadeurs »

Les missions économiques, tout d’abord. La marque de fabrique du MEB. D’ici à la fin de l’année, après celle menée à Vienne en mai, il y en aura cinq nouvelles : à Bucarest (Roumaine) du 11 au 13 septembre, à Rostov-sur-le-Don (Russie) du 18 au 20 septembre, en Italie à deux reprises (Naples les 21 et 22 octobre, Turin les 7 et 8 novembre) et à Séoul du 5 au 8 décembre.

Ces destinations n’ont pas été choisies par hasard. Elles portent aussi clairement l’empreinte de Guillaume Rose, lui qui a longtemps dirigé la Direction du Tourisme et des Congrès. « À Bucarest, Naples et Turin, nous allons retrouver nos ambassadeurs destination, explique-t-il. Ce sont des chefs d’entreprise roumains et italiens qui se sont engagés à promouvoir Monaco auprès de leurs réseaux. »

Ces « ambassadeurs », chargés à l’origine de la promotion de l’image de Monaco, ont désormais une mission business très marquée. D’où l’intérêt pour les adhérents du MEB de les rencontrer.

La grosse opération coréenne

L’autre temps fort de l’année sera la mission économique prévue à Séoul début décembre. « Une très grosse opération », annonce Guillaume Rose, qui devrait séduire bien des dirigeants monégasques. Au moins pour deux raisons : l’intérêt d’approcher un marché coréen en pleine croissance ; l’opportunité d’entrer en contact avec de très grosses entreprises de Corée du Sud. Et tout ça grâce à un partenariat conclu avec la chambre de commerce… française, basée à Séoul.

« C’est la chambre de commerce la mieux introduite en Corée du Sud, bien avant celles de Chine ou des États-Unis, assure Guillaume Rose. Nous serons l’hôte d’honneur lors du gala annuel de la Chambre de commerce française et nous allons visiter de grandes entreprises coréennes comme Samsung. »

Cette mission sera sans nul doute le temps fort de l’année du MEB.

Finances

Toujours à l’étranger, des opérations de promotion en collaboration avec l’Amaf (Association monégasque des activités financières) figurent au programme, notamment à Londres, Vaduz ou Zürich.

Conférences

À Monaco, deux économistes de renom, Jean-Pierre Petit (Cahiers Verts de l’Économie) et Ludovic Subran (Euler Hermes/Allianz) donneront des conférences les 13 septembre et 15 octobre prochains.

Trophées du club de l’Eco Monaco-Matin

Lors de cette 8e édition, des entrepreneurs remarquables de la Principauté seront récompensés le 12 novembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct